"Si tu ne partages pas la lutte,
 tu partageras la défaite" (Bertolt Brecht)
Le site de la Section Syndicale CGT de l'Adapei Papillons Blancs d'Alsace
Quoi de neuf chez nous?

    Négociations Annuelles Obligatoires 2017

    Vous trouverez ci-dessous les revendications qui ont été défendues par les Organisations Syndicales CFE/CGC, CGT et FO lors de la réunion des Négociations Annuelles Obligatoires du mardi 17 octobre 2017. Ces revendications ont l’adhésion des représentants (...)

    Négociation sur l’harmonisation des statuts : DANGER !

    Nous avons appris que l’employeur a supprimé unilatéralement 6 jours de Congés Trimestriels à certainEs salariéEs. Les Organisations Syndicales CFDT, CFE/CGC, CGT et FO appellent l’ensemble des salariéEs à faire preuve de la plus grande vigilance et à nous signaler toutes (...)

Plan du site Archives du site Abonnement RSS
Outils CGT Playliste Mentions légales
Défouloir Massacre SPIP
Espace privé
2440465 visiteurs depuis le 01/11/2004
Dernier article publié le vendredi 10 novembre 2017
Dernière brève publiée le mercredi 1er février 2017
Contacter votre
Contacter le
Site mieux vu avec FIREFOX
Branche informatique de Thales : mobilisation contre le démantèlement

L'actualité en 2542 brèves

brève précédente    brève suivante

Branche informatique de Thales : mobilisation contre le démantèlement


Les salariés de l’entreprise Thales Services (ex Thomson-CSF) s’opposent depuis près de sept mois à un projet de cession de l’activité BUsines Solutions (BUS) qui se traduirait, à terme, par des menaces sur l’emploi et les conditions de travail.

Ils sont soutenus par les syndicats CGT, CFDT et CGC. Face à l’action de grève reconductible avec occupation des locaux décidée par les salariés dans les assemblées générales toulousaines et parisiennes, la direction a répondu hier par la provocation en assignant 30 salariés toulousains devant le tribunal de grande instance de Toulouse ce mercredi 11 avril. Les occupations de locaux à Toulouse et Vélizy mis en place la nuit de mardi à mercredi se poursuivent . Les syndicats dénoncent les effets sur la santé des salariés de ce projet de cession de leurs activités, "comparables à ceux produits par une restructuration. Les salariés savent que leurs parcours professionnels ne seront plus sécurisés, que leurs conditions de travail vont se dégrader très rapidement. Les expertises lancées par les CHSCT confirment une situation de risques importants sur la santé des salariés." soulignent les syndicats dans un communiqué commun.


Brève mise en ligne le 11 avril 2012