"Si tu ne partages pas la lutte,
 tu partageras la défaite" (Bertolt Brecht)
Le site de la Section Syndicale CGT de l'Adapei Papillons Blancs d'Alsace
Quoi de neuf chez nous?

    Négociations Annuelles Obligatoires 2017

    Vous trouverez ci-dessous les revendications qui ont été défendues par les Organisations Syndicales CFE/CGC, CGT et FO lors de la réunion des Négociations Annuelles Obligatoires du mardi 17 octobre 2017. Ces revendications ont l’adhésion des représentants (...)

    Négociation sur l’harmonisation des statuts : DANGER !

    Nous avons appris que l’employeur a supprimé unilatéralement 6 jours de Congés Trimestriels à certainEs salariéEs. Les Organisations Syndicales CFDT, CFE/CGC, CGT et FO appellent l’ensemble des salariéEs à faire preuve de la plus grande vigilance et à nous signaler toutes (...)

Plan du site Archives du site Abonnement RSS
Outils CGT Playliste Mentions légales
Défouloir Massacre SPIP
Espace privé
2440697 visiteurs depuis le 01/11/2004
Dernier article publié le vendredi 10 novembre 2017
Dernière brève publiée le mercredi 1er février 2017
Contacter votre
Contacter le
Site mieux vu avec FIREFOX
Procès des Laboratoires Servier : des victimes du Médiator témoignent

L'actualité en 2542 brèves

brève précédente    brève suivante

Procès des Laboratoires Servier : des victimes du Médiator témoignent


Le procès mettant en cause Jacques Servier, patron du laboratoire éponyme s’est ouvert le 14 mai au Tribunal de Nanterre.

Mis en examen pour tromperie aggravée, avec quatre de ses cadres, il comparaissait devant les douze avocats des parties civiles représentant les victimes du Médiator (Lire notre article "Chronologie d’un scandale sanitaire").

Les avocats de la défense ayant demandé, dès le début de l’audience, à faire renvoyer le procès, sur des questions de droit, le tribunal a pris sa décision le lundi 21 mai : le procès est reporté de plusieurs mois, avec une audience relais le 14 décembre prochain, qui devrait fixer une date.

C’est une nouvelle accablante pour des victimes malades ou en danger de mort, car elles devront à nouveau attendre pour que la justice les entende, si toutefois le procès a bien lieu, puisqu’il pourrait ne jamais se tenir si les défenseurs de Jacques Servier obtiennent son annulation.

Parmi les victimes du Médiator qui avaient pu se déplacer, Michel, Dominique et Roberte, soutenus par Indecosa-CGT (association de défense des consommateurs salariés de la CGT) ont tenu à témoigner de leurs souffrances quotidiennes.

Cliquez ici pour entendre les témoignages


Brève mise en ligne le 22 mai 2012