"Si tu ne partages pas la lutte,
 tu partageras la défaite" (Bertolt Brecht)
Le site de la Section Syndicale CGT de l'Adapei Papillons Blancs d'Alsace
Quoi de neuf chez nous?

    Négociations Annuelles Obligatoires 2017

    Vous trouverez ci-dessous les revendications qui ont été défendues par les Organisations Syndicales CFE/CGC, CGT et FO lors de la réunion des Négociations Annuelles Obligatoires du mardi 17 octobre 2017. Ces revendications ont l’adhésion des représentants (...)

    Négociation sur l’harmonisation des statuts : DANGER !

    Nous avons appris que l’employeur a supprimé unilatéralement 6 jours de Congés Trimestriels à certainEs salariéEs. Les Organisations Syndicales CFDT, CFE/CGC, CGT et FO appellent l’ensemble des salariéEs à faire preuve de la plus grande vigilance et à nous signaler toutes (...)

Plan du site Archives du site Abonnement RSS
Outils CGT Playliste Mentions légales
Défouloir Massacre SPIP
Espace privé
2439823 visiteurs depuis le 01/11/2004
Dernier article publié le vendredi 10 novembre 2017
Dernière brève publiée le mercredi 1er février 2017
Contacter votre
Contacter le
Site mieux vu avec FIREFOX
Archives nationales : les fonctionnaires déménagent... et enragent

L'actualité en 2542 brèves

brève précédente    brève suivante

Archives nationales : les fonctionnaires déménagent... et enragent


A l’appel de leur syndicat CGT, les fonctionnaires des Archives nationales devraient cesser le travail aujourd’hui. Une ultime protestation avant la réorganisation du siècle pour l’institution.

A partir de demain, 210 km de dossiers vont progressivement abandonner leur fief historique — le solennel hôtel de Soubise, au cœur du Marais (IIIe) — pour rejoindre un nouveau siège ultramoderne à Pierrefitte (Seine-Saint-Denis). Ce grand chambardement fait grincer des dents à la CGT, ultramajoritaire parmi les 400 agents d’accueil, archivistes ou techniciens.

Fâchés de franchir le périph ? "Absolument pas, proteste Vladimir Susanj, le secrétaire général du syndicat. Le problème, c’est qu’à quelques heures du départ, on est encore dans le flou." Il dénonce, entre autres, un déficit de "70 emplois", pourtant promis par le ministère de la Culture, l’absence de "fiches de postes" sur les nouvelles affectations ou de "calendrier précis" des opérations.

Que va devenir le siège parisien des Archives ? En 2010, le président Nicolas Sarkozy avait pris de court les employés en annonçant sa volonté d’y implanter cette Maison de l’histoire de France, née du très politique débat sur l’identité nationale. Douche froide pour les archivistes ! "Depuis vingt ans, on est totalement saturés, rappelle Vladimir Susanj. Le fondement du déménagement à Pierrefitte, en projet depuis 2004, était de gagner de l’espace, pas de faire de la place pour autre chose."


Brève mise en ligne le 21 mai 2012