"Si tu ne partages pas la lutte,
 tu partageras la défaite" (Bertolt Brecht)
Le site de la Section Syndicale CGT de l'Adapei Papillons Blancs d'Alsace
Quoi de neuf chez nous?

    Négociations Annuelles Obligatoires 2017

    Vous trouverez ci-dessous les revendications qui ont été défendues par les Organisations Syndicales CFE/CGC, CGT et FO lors de la réunion des Négociations Annuelles Obligatoires du mardi 17 octobre 2017. Ces revendications ont l’adhésion des représentants (...)

    Négociation sur l’harmonisation des statuts : DANGER !

    Nous avons appris que l’employeur a supprimé unilatéralement 6 jours de Congés Trimestriels à certainEs salariéEs. Les Organisations Syndicales CFDT, CFE/CGC, CGT et FO appellent l’ensemble des salariéEs à faire preuve de la plus grande vigilance et à nous signaler toutes (...)

Plan du site Archives du site Abonnement RSS
Outils CGT Playliste Mentions légales
Défouloir Massacre SPIP
Espace privé
2442442 visiteurs depuis le 01/11/2004
Dernier article publié le vendredi 10 novembre 2017
Dernière brève publiée le mercredi 1er février 2017
Contacter votre
Contacter le
Site mieux vu avec FIREFOX
CAF de Marseille : "On se bat pour que nos allocataires soient correctement traités"

L'actualité en 2542 brèves

brève précédente    brève suivante

CAF de Marseille : "On se bat pour que nos allocataires soient correctement traités"


Une assemblée générale a confirmé la détermination des agents grévistes de la Caisse d’allocations familiales de Marseille à passer à un mouvement plus dur. Pour obtenir une vraie politique d’embauche, le bras de fer, commencé le 9 mai dernier, continue.

C’est l’une des CAF les plus fréquentées du département. Elle compte près de 390000 allocataires. Depuis le 9 mai 2012, ses agents, qui réclament "une vraie politique d’embauche, un service public qui puisse remplir correctement ses missions", comme le souligne Lionel Zaouti, délégué CGT, avaient opté pour des arrêts de travail de 55 minutes journaliers.

Depuis ce matin, le mouvement se durcit. L’intersyndicale CGT, UGICT-CGT, FO, SNFOCOS a appelé à des grèves de 24 heures reconductibles. Elle décrit une situation devenue ingérable, chiffres à l’appui : "Nous avons 62000 dossiers en attente, il faudrait un minimum de 30 nouvelles embauches pour résorber ce retard et assurer un suivi sérieux des allocataires. Mais la direction n’en propose que sept à partir de juin."

Dénoncée, également, une politique d’informatisation, aux dépens de l’humain, qui crée "un fossé désastreux entre la CAF et une population fragile et un peu perdue".


Brève mise en ligne le 22 mai 2012