"Si tu ne partages pas la lutte,
 tu partageras la défaite" (Bertolt Brecht)
Le site de la Section Syndicale CGT de l'Adapei Papillons Blancs d'Alsace
Quoi de neuf chez nous?

Plan du site Archives du site Abonnement RSS
Outils CGT Playliste Mentions légales
Défouloir Massacre SPIP
Espace privé
2407890 visiteurs depuis le 01/11/2004
Dernier article publié le mercredi 4 octobre 2017
Dernière brève publiée le mercredi 1er février 2017
Contacter votre
Contacter le
Site mieux vu avec FIREFOX
Maison d’arrêt de Sarreguemines : la CGT réclame une modification des modalités d’extraction des détenus

L'actualité en 2542 brèves

brève précédente    brève suivante

Maison d’arrêt de Sarreguemines : la CGT réclame une modification des modalités d’extraction des détenus


Les agents de la maison d’arrêt de Sarreguemines sont en grève ce jeudi 31 mai. L’Union générale des syndicats pénitentiaires-CGT réclame, après l’évasion d’un détenu mardi dernier, alors qu’il sortait d’un rendez-vous chez le dermatologue, des moyens humains et matériels pour les missions d’extraction.

"On ne comprend pas, dans un cas comme celui-là, pourquoi le dermatologue ne vient pas à la prison. Nous avons d’autres médecins qui se déplacent", indique Jean-Michel Girardi, représentant local de l’UGSP-CGT. Le syndicat demande que les modalités d’extraction des détenus, notamment pour les visites à l’hôpital soient un peu plus sécurisées, "lorsque nous allons aux urgences par exemple avec une personne entravée, nous pourrions avoir une salle particulière avec le détenu."

Plus généralement, le syndicat souhaite qu’il y ait moins d’extractions vers l’hôpital. "La prison de Sarreguemines compte 42 personnels dont un peu plus d’une trentaine affectés à la surveillance. Ces derniers comptent bien attirer l’attention des pouvoirs publics sur le problème du sureffectif."


Brève mise en ligne le 31 mai 2012