"Si tu ne partages pas la lutte,
 tu partageras la défaite" (Bertolt Brecht)
Le site de la Section Syndicale CGT de l'Adapei Papillons Blancs d'Alsace
Quoi de neuf chez nous?

    Négociations Annuelles Obligatoires 2017

    Vous trouverez ci-dessous les revendications qui ont été défendues par les Organisations Syndicales CFE/CGC, CGT et FO lors de la réunion des Négociations Annuelles Obligatoires du mardi 17 octobre 2017. Ces revendications ont l’adhésion des représentants (...)

    Négociation sur l’harmonisation des statuts : DANGER !

    Nous avons appris que l’employeur a supprimé unilatéralement 6 jours de Congés Trimestriels à certainEs salariéEs. Les Organisations Syndicales CFDT, CFE/CGC, CGT et FO appellent l’ensemble des salariéEs à faire preuve de la plus grande vigilance et à nous signaler toutes (...)

Plan du site Archives du site Abonnement RSS
Outils CGT Playliste Mentions légales
Défouloir Massacre SPIP
Espace privé
2440597 visiteurs depuis le 01/11/2004
Dernier article publié le vendredi 10 novembre 2017
Dernière brève publiée le mercredi 1er février 2017
Contacter votre
Contacter le
Site mieux vu avec FIREFOX
Fralib (Géménos) : le projet de reprise des salariés devient prioritaire

L'actualité en 2542 brèves

brève précédente    brève suivante

Fralib (Géménos) : le projet de reprise des salariés devient prioritaire


L’espoir d’une sortie de crise s’est fait jour lors de la table ronde qui s’est tenue vendredi 1 juin en préfecture entre les salariés de l’usine Fralib et leur syndicat CGT , la direction d’Unilever et les pouvoirs publics.

Sous la pression des salariés qui occupent le site pour empêcher le démontage de l’outil de production, et avec l’intervention du ministre du Redressement productif, Unilever, propriétaire de l’usine Fralib, a accepté de reprendre les négociations sur des scénarios de reprise.

Parmi les solutions figure un projet de reprise par les salariés, en lutte depuis plus de 613 jours contre la fermeture de leur usine, la seule en France à produire les thés Lipton et les infusions L’Eléphant.

Olivier Leberquier, délégué syndical CGT de Fralib, s’est réjoui que ce projet soit maintenant examiné de manière prioritaire. Mais il a également "regretté le manque d’entrain avec lequel Unilever est entré dans les négociations". Il a notamment fait état des déclarations, la semaine dernière, de la direction spécifiant que "Unilever ne pourra sous-traiter aucun volume de production et que la marque Eléphant ne sera ni cédée ni vendue".


Brève mise en ligne le 4 juin 2012