"Si tu ne partages pas la lutte,
 tu partageras la défaite" (Bertolt Brecht)
Le site de la Section Syndicale CGT de l'Adapei Papillons Blancs d'Alsace
Quoi de neuf chez nous?

    Négociations Annuelles Obligatoires 2017

    Vous trouverez ci-dessous les revendications qui ont été défendues par les Organisations Syndicales CFE/CGC, CGT et FO lors de la réunion des Négociations Annuelles Obligatoires du mardi 17 octobre 2017. Ces revendications ont l’adhésion des représentants (...)

    Négociation sur l’harmonisation des statuts : DANGER !

    Nous avons appris que l’employeur a supprimé unilatéralement 6 jours de Congés Trimestriels à certainEs salariéEs. Les Organisations Syndicales CFDT, CFE/CGC, CGT et FO appellent l’ensemble des salariéEs à faire preuve de la plus grande vigilance et à nous signaler toutes (...)

Plan du site Archives du site Abonnement RSS
Outils CGT Playliste Mentions légales
Défouloir Massacre SPIP
Espace privé
2439846 visiteurs depuis le 01/11/2004
Dernier article publié le vendredi 10 novembre 2017
Dernière brève publiée le mercredi 1er février 2017
Contacter votre
Contacter le
Site mieux vu avec FIREFOX
Vallées de la Moselle et de l’Orne : mise en liquidation judiciaire de la mission locale de Woippy

L'actualité en 2542 brèves

brève précédente    brève suivante

Vallées de la Moselle et de l’Orne : mise en liquidation judiciaire de la mission locale de Woippy


C’est une première en France, la mission locale de Woippy, qui fait partie du réseau national des missions locales, chargées d’accompagner les jeunes dans leur insertion, a été placée le 30 mai dernier en liquidation judiciaire.

Pour les 3000 jeunes de ce territoire mosellan, c’est donc une perte d’un service public utile, rendu par une équipe de 18 professionnels. Dans un communiqué, la fédération CGT des organismes sociaux, proteste de cette décision dont elle rend responsable le sénateur maire UMP de Woippy, président de la mission locale qui a demandé à son conseil municipal de ne plus subventionner la mission locale. Voilà comment un service public (rendu par une association de droit privé) est purement et simplement supprimé. La fédération CGT en appelle aux pouvoirs publics pour que soit organisée une réunion avec toutes les parties prenantes.


Brève mise en ligne le 7 juin 2012