"Si tu ne partages pas la lutte,
 tu partageras la défaite" (Bertolt Brecht)
Le site de la Section Syndicale CGT de l'Adapei Papillons Blancs d'Alsace
Quoi de neuf chez nous?

Plan du site Archives du site Abonnement RSS
Outils CGT Playliste Mentions légales
Défouloir Massacre SPIP
Espace privé
2409381 visiteurs depuis le 01/11/2004
Dernier article publié le mercredi 4 octobre 2017
Dernière brève publiée le mercredi 1er février 2017
Contacter votre
Contacter le
Site mieux vu avec FIREFOX
Camiva (véhicules incendies) : "L’argent public doit financer l’emploi en France"

L'actualité en 2542 brèves

brève précédente    brève suivante

Camiva (véhicules incendies) : "L’argent public doit financer l’emploi en France"


De nombreux exemples montrent que l’emploi industriel en France est menacé. Illustration en Savoie avec le projet de fermeture de l’établissement Camiva, situé à Saint Alban-Leysse, annoncé le lendemain du second tour de la présidentielle. La CGT propose des alternatives pour éviter un "gâchis industriel et humain" et organise une table ronde le 19 juin 2012.

La CGT a organisé le 5 juin 2012 une journée d’étude et un débat sur l’avenir de l’industrie en Savoie. Elle a ainsi exposé son projet de développement de la filière d’équipements de matériel incendie et de sécurité en France sous l’égide de Renault Trucks Défense. Projet présenté au personnel le 8 juin dernier et ayant recueilli l’aval de 144 salariés consultés à bulletin secret.

"Les équipements fabriqués à Camiva sont des produits indispensables pour assurer la sécurité des biens et des personnes."

La restructuration du groupe en Europe devait entraîner la fermeture d’un établissement en Autriche et de deux établissements en Allemagne, en plus de la France.

L’expert du Comité d’Entreprise a constaté que le projet présenté par la direction comportait plusieurs irrégularités qui laissent à penser que sa seule finalité est bien d’augmenter les dividendes des actionnaires, selon une lettre ouverte de la CGT adressée à la population.

Pour la CGT, l’entreprise et l’emploi doivent être maintenus sur le site de Saint Alban-Leysse. L’argent public doit financer l’emploi en France. Elle propose à l’Etat, aux responsables politiques régionaux, départementaux et au patronat, une table ronde pour débattre de ce projet avec les salariés le 19 juin 2012.


Brève mise en ligne le 19 juin 2012