"Si tu ne partages pas la lutte,
 tu partageras la défaite" (Bertolt Brecht)
Le site de la Section Syndicale CGT de l'Adapei Papillons Blancs d'Alsace
Quoi de neuf chez nous?

Plan du site Archives du site Abonnement RSS
Outils CGT Playliste Mentions légales
Défouloir Massacre SPIP
Espace privé
2409799 visiteurs depuis le 01/11/2004
Dernier article publié le mercredi 4 octobre 2017
Dernière brève publiée le mercredi 1er février 2017
Contacter votre
Contacter le
Site mieux vu avec FIREFOX
Casse de la filière automobile : la résistance s’organise

L'actualité en 2542 brèves

brève précédente    brève suivante

Casse de la filière automobile : la résistance s’organise


Alors que Renault a dévoilé mercredi 27 juin 2012 un plan de plus de 300 suppressions d’emplois à Flins (Yvelines), les salariés de PSA Aulnay étaient en grève jeudi 28 juin, suite à l’annonce d’un plan de restructurations après le rapprochement du groupe avec General Motors.

La direction du groupe PSA, évoque "des efforts rapides et supplémentaires de réductions des coûts" et envisage, après la fin de la production de l’actuelle Citroën C3 prévue pour 2014, de ne pas s’engager sur l’avenir du site.

Atmosphère tendue donc à Flins et à Aulnay où 3300 salariés (dont 3000 en CDI) ont de très vives inquiétudes, accentuées depuis l’annonce du projet de fermeture de l’usine qui pourrait être officialisée lors d’un comité central d’entreprise, le 12 juillet prochain.

D’autres sites sont menacés comme celui de Rennes.

Cliquez ici pour écouter les interview :
- d’Ali Kaya, délégué CGT Renault Flins qui dénonce le chantage du constructeur à la nécessité d’assurer "la pérennité économique et la viabilité du site"
- de Jean-Pierre Mercier, délégué CGT de PSA qui décrit l’ambiance combattive dans l’usine d’Aulnay où l’atelier peinture était en grève le 4 juillet.
- de Philippe Martinez, dirigeant de la CGT, sur quels rôles les pouvoirs publics doivent-ils jouer pour redresser la filière automobile ?


Brève mise en ligne le 4 juillet 2012