"Si tu ne partages pas la lutte,
 tu partageras la défaite" (Bertolt Brecht)
Le site de la Section Syndicale CGT de l'Adapei Papillons Blancs d'Alsace
Quoi de neuf chez nous?

Plan du site Archives du site Abonnement RSS
Outils CGT Playliste Mentions légales
Défouloir Massacre SPIP
Espace privé
2406806 visiteurs depuis le 01/11/2004
Dernier article publié le mercredi 4 octobre 2017
Dernière brève publiée le mercredi 1er février 2017
Contacter votre
Contacter le
Site mieux vu avec FIREFOX
La CGT sort les vrais chiffres de PSA : fermetures et dégraissages injustifiables !

L'actualité en 2542 brèves

brève précédente    brève suivante

La CGT sort les vrais chiffres de PSA : fermetures et dégraissages injustifiables !


"Il n’y a aucune raison que PSA annonce le moindre plan de suppressions d’emploi et encore moins de fermetures d’usine". Jean-Pierre Mercier, délégué syndical CGT - PSA Aulnay fait la preuve, dans un communiqué de presse daté du 8 juillet 2012, que "les ventes sont loin d’être en recul et que PSA n’est absolument pas en difficulté. Au contraire, c’est un groupe multimilliardaire."

L’opinion publique a, selon lui, assisté à "une véritable campagne mensongère de la part de la direction de PSA qui voudrait faire croire que les ventes de voitures pour le premier semestre ont considérablement chuté".

A la veille du comité central d’entreprise où la direction doit annoncer l’ampleur de la restructuration du groupe, "il était impératif, pour PSA, d’annoncer une baisse des ventes et de rendre catastrophique la situation pour mieux justifier l’injustifiable !", précise Jean-Pierre Mercier, avant de rappeler les chiffres records de 2010, ayant atteint 3600000 véhicules vendus et ceux de 2011, qui s’élevant à 3550000.

De plus, en décidant de suivre l’embargo sur l’Iran (2e marché pour le groupe, après le marché français), suite à l’alliance avec la General Motors, "PSA a fait une croix sur une vente de plus de 450000 véhicules par an". En maintenant ses ventes en Iran, le groupe aurait dû annoncer le même niveau de ventes que celui de l’année dernière -un des meilleurs cru de son histoire.

"Évidement, conclut Jean-Pierre Mercier, en annonçant un même niveau de ventes mondiales qu’en 2011, il devient plus difficile à PSA de justifier l’injustifiable : la fermeture de l’usine d’Aulnay ainsi que le vaste plan de suppression d’emploi dans le groupe."


Brève mise en ligne le 9 juillet 2012