"Si tu ne partages pas la lutte,
 tu partageras la défaite" (Bertolt Brecht)
Le site de la Section Syndicale CGT de l'Adapei Papillons Blancs d'Alsace
Quoi de neuf chez nous?

    Négociations Annuelles Obligatoires 2017

    Vous trouverez ci-dessous les revendications qui ont été défendues par les Organisations Syndicales CFE/CGC, CGT et FO lors de la réunion des Négociations Annuelles Obligatoires du mardi 17 octobre 2017. Ces revendications ont l’adhésion des représentants (...)

    Négociation sur l’harmonisation des statuts : DANGER !

    Nous avons appris que l’employeur a supprimé unilatéralement 6 jours de Congés Trimestriels à certainEs salariéEs. Les Organisations Syndicales CFDT, CFE/CGC, CGT et FO appellent l’ensemble des salariéEs à faire preuve de la plus grande vigilance et à nous signaler toutes (...)

Plan du site Archives du site Abonnement RSS
Outils CGT Playliste Mentions légales
Défouloir Massacre SPIP
Espace privé
2442419 visiteurs depuis le 01/11/2004
Dernier article publié le vendredi 10 novembre 2017
Dernière brève publiée le mercredi 1er février 2017
Contacter votre
Contacter le
Site mieux vu avec FIREFOX
Projets de transferts vers l’Allemagne : un nouveau coup porté aux salariés de PSA

L'actualité en 2542 brèves

brève précédente    brève suivante

Projets de transferts vers l’Allemagne : un nouveau coup porté aux salariés de PSA


Après les informations données par un quotidien allemand selon lesquelles PSA préparerait le transfert de fabrication de deux modèles vers l’Allemagne (voir notre dépêche précédente), la CGT de PSA Rennes-La Janais a affirmé lundi 13 août que "l’arrêt de la 508 à Rennes serait un nouveau coup porté aux salariés de ce site, déjà impactés par un plan social prévoyant 1400 licenciements économiques" sur 5600.

"Rennes doit conserver la fabrication de la 508 et la direction doit dès à présent assurer une activité industrielle après la C5", insiste la CGT.

"Après le gel du projet X8 qui devait remplacer la C5 à Rennes La Janais, les annonces de la presse allemande font l’effet d’une douche froide, en confirmant que la direction de PSA ne veut pas non plus produire en France une partie des moyens et gros modèles (segments C et D) et qu’elle préfère pouvoir y associer l’image de marque "made in Germany"", poursuit la CGT.


Brève mise en ligne le 14 août 2012