"Si tu ne partages pas la lutte,
 tu partageras la défaite" (Bertolt Brecht)
Le site de la Section Syndicale CGT de l'Adapei Papillons Blancs d'Alsace
Quoi de neuf chez nous?

    Négociations Annuelles Obligatoires 2017

    Vous trouverez ci-dessous les revendications qui ont été défendues par les Organisations Syndicales CFE/CGC, CGT et FO lors de la réunion des Négociations Annuelles Obligatoires du mardi 17 octobre 2017. Ces revendications ont l’adhésion des représentants (...)

    Négociation sur l’harmonisation des statuts : DANGER !

    Nous avons appris que l’employeur a supprimé unilatéralement 6 jours de Congés Trimestriels à certainEs salariéEs. Les Organisations Syndicales CFDT, CFE/CGC, CGT et FO appellent l’ensemble des salariéEs à faire preuve de la plus grande vigilance et à nous signaler toutes (...)

Plan du site Archives du site Abonnement RSS
Outils CGT Playliste Mentions légales
Défouloir Massacre SPIP
Espace privé
2437936 visiteurs depuis le 01/11/2004
Dernier article publié le vendredi 10 novembre 2017
Dernière brève publiée le mercredi 1er février 2017
Contacter votre
Contacter le
Site mieux vu avec FIREFOX
Fralib : le tribunal des prud’hommes demande des éclaircissements sur l’activité de l’usine

L'actualité en 2542 brèves

brève précédente    brève suivante

Fralib : le tribunal des prud’hommes demande des éclaircissements sur l’activité de l’usine


C’est une satisfaction pour le syndicat CGT-Fralib : le tribunal des référés des prud’hommes a décidé de désigner deux conseillers rapporteurs ayant pour mission d’obtenir des éclaircissements sur l’activité du site industriel.

"Unilever sera en difficulté pour démontrer qu’il y avait une activité sur le site puisque volontairement la direction n’a pas repris l’activité de l’usine depuis fin juillet 2011 malgré la décision du tribunal d’appel d’Aix-en-Provence qui a invalidé le second plan social" ont commenté les élus CGT-Fralib.

Par ailleurs, l’inspection du travail a fait savoir qu’elle refusait de valider le licenciement des élus du personnel, que ce soit sur la régularité de la procédure comme sur le motif économique lui-même. Cette décision est sans appel.

"Cette décision […] confirme fondamentalement la non justification de la raison économique de la décision d’Unilever de fermer notre usine."

Les Fralib restent toujours mobilisés et actif dans la lutte pour le maintien de l’activité et des emplois et continuent d’aller à la rencontre de la population de la région.

Le rendez-vous avec les prud’hommes est fixé au lundi 17 septembre 2012 à 9h.


Brève mise en ligne le 17 août 2012