"Si tu ne partages pas la lutte,
 tu partageras la défaite" (Bertolt Brecht)
Le site de la Section Syndicale CGT de l'Adapei Papillons Blancs d'Alsace
Quoi de neuf chez nous?

    Négociations Annuelles Obligatoires 2017

    Vous trouverez ci-dessous les revendications qui ont été défendues par les Organisations Syndicales CFE/CGC, CGT et FO lors de la réunion des Négociations Annuelles Obligatoires du mardi 17 octobre 2017. Ces revendications ont l’adhésion des représentants (...)

    Négociation sur l’harmonisation des statuts : DANGER !

    Nous avons appris que l’employeur a supprimé unilatéralement 6 jours de Congés Trimestriels à certainEs salariéEs. Les Organisations Syndicales CFDT, CFE/CGC, CGT et FO appellent l’ensemble des salariéEs à faire preuve de la plus grande vigilance et à nous signaler toutes (...)

Plan du site Archives du site Abonnement RSS
Outils CGT Playliste Mentions légales
Défouloir Massacre SPIP
Espace privé
2440481 visiteurs depuis le 01/11/2004
Dernier article publié le vendredi 10 novembre 2017
Dernière brève publiée le mercredi 1er février 2017
Contacter votre
Contacter le
Site mieux vu avec FIREFOX
PSA : rentrée inquiète à Aulnay-sous-bois, réductions d’effectifs à Sochaux

L'actualité en 2542 brèves

brève précédente    brève suivante

PSA : rentrée inquiète à Aulnay-sous-bois, réductions d’effectifs à Sochaux


Tandis qu’après un mois de congés et une semaine de chômage partiel, les 3000 salariés et 400 intérimaires de l’usine PSA d’Aulnay-sous-Bois (Seine-Saint-Denis) reprennent le travail, les salariés de PSA Sochaux (Doubs) viennent d’apprendre de leur direction que l’usine va sous-traiter deux-tiers de sa fabrication d’amortisseurs et devoir reclasser les quelque 350 salariés permanents concernés sur les 500 que compte le site.

A Aulnay-sous-Bois, après l’annonce de la direction mi-juillet de la fin de la production sur le site pour 2014, le retour est morose et les salariés sont dans l’attente des conclusions de l’expertise mandatée par le comité d’entreprise afin d’obtenir des preuves justifiant la fermeture de l’usine. Les syndicats vont rencontrer les salariés dans les jours qui viennent afin d’organiser la mobilisation.

A Sochaux, même si la direction annonce une réduction progressive d’activité d’ici à 2014 et un reclassement en conséquence des salariés concernés, les syndicats estiment que ceux-ci se feront au détriment d’intérimaires dont les permanents prendront les postes. "Au final, ce sera donc autant d’emplois en moins", a analysé Bruno Lemerle, responsable CGT. La CFE-CGC et la CGT ont d’ors et déjà demandé que les fournisseurs retenus pour le transfert d’activité viennent s’implanter à côté de Sochaux pour assurer la fabrication.


Brève mise en ligne le 3 septembre 2012