"Si tu ne partages pas la lutte,
 tu partageras la défaite" (Bertolt Brecht)
Le site de la Section Syndicale CGT de l'Adapei Papillons Blancs d'Alsace
Quoi de neuf chez nous?

Plan du site Archives du site Abonnement RSS
Outils CGT Playliste Mentions légales
Défouloir Massacre SPIP
Espace privé
2409582 visiteurs depuis le 01/11/2004
Dernier article publié le mercredi 4 octobre 2017
Dernière brève publiée le mercredi 1er février 2017
Contacter votre
Contacter le
Site mieux vu avec FIREFOX
Travailleurs de l’Etat : mobilisation le 15 octobre pour l’expression et les libertés syndicales

L'actualité en 2542 brèves

brève précédente    brève suivante

Travailleurs de l’Etat : mobilisation le 15 octobre pour l’expression et les libertés syndicales


La Fédération Nationale CGT des Travailleurs de l’Etat appelle à une journée de mobilisation pour l’expression et les libertés syndicales, dans le cadre du procès en appel de cinq militants syndicaux CGT, condamnés en première instance à 2000€ d’amende et à une inscription au casier judiciaire, pour avoir écrit "Casse-toi pov’con" lors d’une manifestation aux abords de la sous-préfecture de Roanne.

"En stigmatisant ces militants, en plein conflit contre la réforme des retraites, Sarkozy et son gouvernement Fillon avaient comme ligne conductrice la criminalisation de l’acte syndical.

Les cinq militants CGT, tous fonctionnaires (2 techniciens et 3 hospitaliers), avec les conséquences que cela peut avoir sur leur carrière au sein de la Fonction Publique, ont été condamnés alors même que tous les plaignants avaient retiré leur plainte et malgré un constat d’absence de dégradations caractérisées, rendant ainsi le dossier vide de toute substance.

Malgré l’engagement du candidat Hollande à mettre en œuvre une loi d’amnistie pour les syndicalistes inquiétés dans le cadre de leurs activités syndicales, le comité de soutien qui a interpellé le Président de la République, le 9 juillet 2012 pour demander une Loi d’amnistie a reçu, en date du 17 juillet une fin de non-recevoir.

Le procès en appel est donc fixé au 15 octobre 2012, à 13h30, devant la 9ème Cour Correctionnelle de Lyon.

La Fédération Nationale des Travailleurs de l’Etat, par le biais de son Comité Exécutif Fédéral, exige la relaxe pure et simple des cinq militants roannais et appelle tous ses syndicats et les salariés de la corporation à prendre toutes les dispositions pour accompagner les cinq militants au tribunal de Lyon, où un meeting de soutien sera organisé à partir de 12h30 et interpeller les élus de la majorité présidentielle."


Brève mise en ligne le 13 septembre 2012