"Si tu ne partages pas la lutte,
 tu partageras la défaite" (Bertolt Brecht)
Le site de la Section Syndicale CGT de l'Adapei Papillons Blancs d'Alsace
Quoi de neuf chez nous?

    Négociations Annuelles Obligatoires 2017

    Vous trouverez ci-dessous les revendications qui ont été défendues par les Organisations Syndicales CFE/CGC, CGT et FO lors de la réunion des Négociations Annuelles Obligatoires du mardi 17 octobre 2017. Ces revendications ont l’adhésion des représentants (...)

    Négociation sur l’harmonisation des statuts : DANGER !

    Nous avons appris que l’employeur a supprimé unilatéralement 6 jours de Congés Trimestriels à certainEs salariéEs. Les Organisations Syndicales CFDT, CFE/CGC, CGT et FO appellent l’ensemble des salariéEs à faire preuve de la plus grande vigilance et à nous signaler toutes (...)

Plan du site Archives du site Abonnement RSS
Outils CGT Playliste Mentions légales
Défouloir Massacre SPIP
Espace privé
2440788 visiteurs depuis le 01/11/2004
Dernier article publié le vendredi 10 novembre 2017
Dernière brève publiée le mercredi 1er février 2017
Contacter votre
Contacter le
Site mieux vu avec FIREFOX
Petite enfance : il faut une autre politique d’accueil

L'actualité en 2542 brèves

brève précédente    brève suivante

Petite enfance : il faut une autre politique d’accueil


La ministre de la Famille, vient d’annoncer l’ouverture d’une consultation citoyenne "afin de répondre aux besoins des familles en matière d’accueil de la petite enfance et d’aide aux parents". La ministre conclut son communiqué en annonçant l’abrogation du décret du 7 juin 2010 dit "décret Morano" en 2013 pour le remplacer "par des dispositifs cohérents avec les nouvelle orientations".

Pour le collectif "Pas de bébés à la consigne" qui a pris en 2010 l’initiative d’une mobilisation inédite des parents et des professionnels de la petite enfance pour le retrait de ce décret il s’agit d’une "première réponse à l’attente du monde de la petite enfance pour des modes d’accueil de qualité, et doit inaugurer une rupture avec la politique précédente de dégradation des conditions d’accueil des jeunes enfants."

Le collectif souligne dans un communiqué du 12 octobre que la "situation actuelle reste marquée par un décalage important entre l’offre et les besoins d’accueil des familles puisque les modes d’accueil proposent un peu plus d’un million de places aux 2,4 millions enfants de moins de trois ans (dont les deux-tiers en accueil individuel et un tiers en accueil collectif), sachant que le taux d’activité des mères de ces enfants est d’environ 70%. C’est pourquoi une politique publique ambitieuse pour la petite enfance doit permettre d’améliorer globalement l’offre d’accueil tout en développant la qualité de cet accueil. Il s’agit à la fois d’offrir aux bébés et aux jeunes enfants un accueil personnalisant dans un cadre collectif ou individuel et de permettre aux mères, aux parents de concilier vie familiale et vie professionnelle."


Brève mise en ligne le 15 octobre 2012