"Si tu ne partages pas la lutte,
 tu partageras la défaite" (Bertolt Brecht)
Le site de la Section Syndicale CGT de l'Adapei Papillons Blancs d'Alsace
Quoi de neuf chez nous?

    Négociations Annuelles Obligatoires 2017

    Vous trouverez ci-dessous les revendications qui ont été défendues par les Organisations Syndicales CFE/CGC, CGT et FO lors de la réunion des Négociations Annuelles Obligatoires du mardi 17 octobre 2017. Ces revendications ont l’adhésion des représentants (...)

    Négociation sur l’harmonisation des statuts : DANGER !

    Nous avons appris que l’employeur a supprimé unilatéralement 6 jours de Congés Trimestriels à certainEs salariéEs. Les Organisations Syndicales CFDT, CFE/CGC, CGT et FO appellent l’ensemble des salariéEs à faire preuve de la plus grande vigilance et à nous signaler toutes (...)

Plan du site Archives du site Abonnement RSS
Outils CGT Playliste Mentions légales
Défouloir Massacre SPIP
Espace privé
2440731 visiteurs depuis le 01/11/2004
Dernier article publié le vendredi 10 novembre 2017
Dernière brève publiée le mercredi 1er février 2017
Contacter votre
Contacter le
Site mieux vu avec FIREFOX
Grève à la SNCF le 25 octobre : unité syndicale pour l’emploi et les salaires

L'actualité en 2542 brèves

brève précédente    brève suivante

Grève à la SNCF le 25 octobre : unité syndicale pour l’emploi et les salaires


Les fédérations de cheminots CGT, CFDT, UNSA et Sud préparent une grève nationale à la SNCF pour le 25 octobre. Cette journée a été précédée, comme c’est la règle, par le dépôt d’une demande de concertation immédiate auprès de la direction sur les questions d’emploi et de salaires.

Sur l’emploi, les chiffres annoncés publiquement par la direction de la SNCF interpellent fortement les syndicats. En effet, l’ambition affichée par la direction de procéder à 10000 recrutements en 2012 et au total à 40000 d’ici à 2017 se fera à l’échelle du groupe et non pas exclusivement dans l’EPIC SNCF. Les organisations syndicales "s’interrogent sur l’objectif d’une telle annonce, bien éloigné des réalités d’aujourd’hui. En effet, l’annonce de la stabilité des effectifs au sein de l’EPIC SNCF pour 2012 est une contre vérité puisque à ce jour 5500 cheminots sont prévus d’être recrutés cette année pour 6900 départs, soit une suppression de 1400 emplois. "

Sur les salaires, les propositions de la direction de la SNCF, faites lors de la table ronde du 08 octobre dernier demeurent bien en deçà des attentes exprimées par les cheminots. De plus, sur la forme, l’attitude méprisante de la direction lors de cette rencontre renforce l’insatisfaction des organisations syndicales qui demandent "la poursuite des négociations salariales avec l’exigence d’un autre niveau d’augmentation générale des salaires permettant de répondre à l’explosion du coût de la vie qui dégrade le pouvoir d’achat des cheminots actifs et retraités. "


Brève mise en ligne le 17 octobre 2012