"Si tu ne partages pas la lutte,
 tu partageras la défaite" (Bertolt Brecht)
Le site de la Section Syndicale CGT de l'Adapei Papillons Blancs d'Alsace
Quoi de neuf chez nous?

    Négociations Annuelles Obligatoires 2017

    Vous trouverez ci-dessous les revendications qui ont été défendues par les Organisations Syndicales CFE/CGC, CGT et FO lors de la réunion des Négociations Annuelles Obligatoires du mardi 17 octobre 2017. Ces revendications ont l’adhésion des représentants (...)

    Négociation sur l’harmonisation des statuts : DANGER !

    Nous avons appris que l’employeur a supprimé unilatéralement 6 jours de Congés Trimestriels à certainEs salariéEs. Les Organisations Syndicales CFDT, CFE/CGC, CGT et FO appellent l’ensemble des salariéEs à faire preuve de la plus grande vigilance et à nous signaler toutes (...)

Plan du site Archives du site Abonnement RSS
Outils CGT Playliste Mentions légales
Défouloir Massacre SPIP
Espace privé
2440574 visiteurs depuis le 01/11/2004
Dernier article publié le vendredi 10 novembre 2017
Dernière brève publiée le mercredi 1er février 2017
Contacter votre
Contacter le
Site mieux vu avec FIREFOX
Inégalités en France : les pauvres sont plus souvent jeunes et peu qualifiés

L'actualité en 2542 brèves

brève précédente    brève suivante

Inégalités en France : les pauvres sont plus souvent jeunes et peu qualifiés


Le site de l’Observatoire des Inégalités note le 16 octobre dernier que "la pauvreté touche en premier lieu les enfants, les adolescents et les jeunes adultes dont plus d’un sur dix sont pauvres, contre 3,7% des plus de 60 ans (les seniors). Parmi les 4,5 millions de pauvres au seuil de 50% du niveau de vie médian, 1,5 million (plus du tiers du total) sont des enfants et des ados. Mais les enfants pauvres ne sont pas pauvres tout seuls : s’ils sont dans ce cas, c’est que leurs parents disposent de revenus insuffisants notamment du fait du chômage et des bas salaires."

53% des pauvres sont des femmes

La population pauvre est aussi un peu plus souvent féminine et vit au sein d’une famille monoparentale. Les femmes sont ainsi 2,4 millions à être dans ce cas, soit tout de même 260 000 de plus que les hommes. Elles représentent 53 % des pauvres. Une partie d’entre elles sont des femmes à la tête d’une famille monoparentale.

42,7 % des pauvres n’ont aucun diplôme

Le taux de pauvreté des personnes sans diplôme est de 10,1%, contre 3,1% pour les bac+2. Au total, 42,7% des pauvres n’ont aucun diplôme, alors que 4,6% disposent au moins du niveau bac+2. 60% des pauvres vivent dans un ménage dont la personne de référence est ouvrière, employée ou inactive. 9,8% des employés, 8,2% des ouvriers sont pauvres, contre 1,5% des cadres supérieurs.

Chômage : le niveau de l’indemnisation génère de la pauvreté

Compte tenu des faibles indemnités versées aux demandeurs d’emploi et en particulier aux jeunes et à ceux en fin de droits, le taux de pauvreté atteint 23% chez les chômeurs. Il est de 16% chez les inactifs mais aussi de 11,7% (presque le double du taux moyen de 7%) chez les indépendants. Inactifs et chômeurs forment à eux seuls la moitié de la population démunie.


Brève mise en ligne le 7 novembre 2012