"Si tu ne partages pas la lutte,
 tu partageras la défaite" (Bertolt Brecht)
Le site de la Section Syndicale CGT de l'Adapei Papillons Blancs d'Alsace
Quoi de neuf chez nous?

    Voeux 2018

    La section syndicale CGT de l’Adapei-Papillons Blancs d’Alsace vous présente ses meilleurs vœux de Liberté, d’Égalité, de Solidarité, de Justice et de Paix…

    Négociations Annuelles Obligatoires 2017

    Vous trouverez ci-dessous les revendications qui ont été défendues par les Organisations Syndicales CFE/CGC, CGT et FO lors de la réunion des Négociations Annuelles Obligatoires du mardi 17 octobre 2017. Ces revendications ont l’adhésion des représentants (...)

Plan du site Archives du site Abonnement RSS
Outils CGT Playliste Mentions légales
Défouloir Massacre SPIP
Espace privé
2488274 visiteurs depuis le 01/11/2004
Dernier article publié le lundi 5 février 2018
Dernière brève publiée le mercredi 1er février 2017
Contacter votre
Contacter le
Site mieux vu avec FIREFOX
Fralib- Gémenos (Bouches-du-Rhône) : les salariés bientôt reçus à l’Elysée

L'actualité en 2542 brèves

brève précédente    brève suivante

Fralib- Gémenos (Bouches-du-Rhône) : les salariés bientôt reçus à l’Elysée


Les représentants des salariés en lutte pour conserver la seule usine en France qui produisait les thés Lipton et les infusions Elephant, fermée en juillet 2011, ont remis le dossier de présentation de leur projet de reprise au conseiller social de la présidence de la République.

"Le conseiller de M. Hollande nous a dit que le président ne nous laisserait pas tomber", indique Olivier Leberquier, délégué syndical CGT, précisant qu’un rendez-vous, "dont la date n’a pas été fixée", avait été pris pour que les salariés soient reçus à l’Élysée.

"Tous les voyants sont au vert, le seul point de blocage c’est Unilever", souligne le représentant syndical.

Le groupe anglo-néerlandais exclut toujours de céder la marque Elephant, une condition essentielle selon les salariés pour assurer la viabilité de la future Scop.

Le 29 janvier, la cour d’appel d’Aix-en-Provence examinera la validité du 3è Plan de sauvegarde de l’emploi, dont deux précédentes moutures avaient été invalidées par la justice.


Brève mise en ligne le 14 janvier 2013