"Si tu ne partages pas la lutte,
 tu partageras la défaite" (Bertolt Brecht)
Le site de la Section Syndicale CGT de l'Adapei Papillons Blancs d'Alsace
Quoi de neuf chez nous?

    Négociations Annuelles Obligatoires 2017

    Vous trouverez ci-dessous les revendications qui ont été défendues par les Organisations Syndicales CFE/CGC, CGT et FO lors de la réunion des Négociations Annuelles Obligatoires du mardi 17 octobre 2017. Ces revendications ont l’adhésion des représentants (...)

    Négociation sur l’harmonisation des statuts : DANGER !

    Nous avons appris que l’employeur a supprimé unilatéralement 6 jours de Congés Trimestriels à certainEs salariéEs. Les Organisations Syndicales CFDT, CFE/CGC, CGT et FO appellent l’ensemble des salariéEs à faire preuve de la plus grande vigilance et à nous signaler toutes (...)

Plan du site Archives du site Abonnement RSS
Outils CGT Playliste Mentions légales
Défouloir Massacre SPIP
Espace privé
2442434 visiteurs depuis le 01/11/2004
Dernier article publié le vendredi 10 novembre 2017
Dernière brève publiée le mercredi 1er février 2017
Contacter votre
Contacter le
Site mieux vu avec FIREFOX
Banque de France : nouvelle journée d’action le 29 janvier

L'actualité en 2542 brèves

brève précédente    brève suivante

Banque de France : nouvelle journée d’action le 29 janvier


Les personnels de la Banque de France sont appelés par leurs organisations syndicales à une journée de grève et de manifestations le 29 janvier prochain.

Après le mouvement de grève très suivi du 21 septembre 2012, ainsi que les multiples actions régionales menées en France, l’intersyndicale CGT, CFTC, FO, SNA BF et Syndicam appelle à une nouvelle mobilisation pour protester contre le projet de refonte de la Banque de France. Annoncé le 21 septembre 2012, il prévoit la suppression de 2500 emplois d’ici 2020.

Pour ce qui est de la succursale de Carcassone, qui a déjà perdu sa caisse depuis six ans, cette nouvelle restructuration des antennes locales signifierait la suppression d’une quinzaine de postes sur les vingt existants.

"Ce qu’ils veulent, c’est nous conduire à une activité d’accueil et d’informations, comme cela se fait déjà à Narbonne depuis huit ans, trois jours par semaine, à la mairie", souligne une déléguée du personnel de l’antenne de Carcassonne. Et la syndicaliste de poursuivre : "Aujourd’hui, notre rôle est essentiel sur le département. Nous assurons le service de surendettement des particuliers, nous proposons des analyses et des conseils financiers pour les entreprises, nous participons à la médiation bancaire lors de litiges… Le contexte actuel ne se prête pas à une restructuration. Là, ce qu’ils veulent, c’est que tout soit centralisé sur Montpellier".

Mardi prochain, la succursale carcassonnaise de la Banque de France sera donc fermée au public, au même titre que de nombreuses autres en France. L’intersyndicale, qui "rejette en bloc le projet Noyer" présentera son projet alternatif, dans les locaux de l’institution, à Paris.

Il propose notamment :
- Un renforcement de l’action de la banque de France en matière de prévention du surendettement et en matière de lutte contre l’exclusion bancaire.
- Une mise en œuvre de nouveaux critères économique (création de valeur ajoutée), sociaux (emplois, salaires, formation), écologiques (économies d’énergie et de matières premières) pour la cotation des entreprises par la banque de France en vue de sélectionner les crédits susceptibles d’être refinancés à des taux favorables par la Banque centrale européenne.
- La constitution d’un réseau de coopération entre la Banque de France et les autres institutions financières publiques en vue d’atteindre ces objectifs.


Brève mise en ligne le 25 janvier 2013