"Si tu ne partages pas la lutte,
 tu partageras la défaite" (Bertolt Brecht)
Le site de la Section Syndicale CGT de l'Adapei Papillons Blancs d'Alsace
Quoi de neuf chez nous?

    Négociations Annuelles Obligatoires 2017

    Vous trouverez ci-dessous les revendications qui ont été défendues par les Organisations Syndicales CFE/CGC, CGT et FO lors de la réunion des Négociations Annuelles Obligatoires du mardi 17 octobre 2017. Ces revendications ont l’adhésion des représentants (...)

    Négociation sur l’harmonisation des statuts : DANGER !

    Nous avons appris que l’employeur a supprimé unilatéralement 6 jours de Congés Trimestriels à certainEs salariéEs. Les Organisations Syndicales CFDT, CFE/CGC, CGT et FO appellent l’ensemble des salariéEs à faire preuve de la plus grande vigilance et à nous signaler toutes (...)

Plan du site Archives du site Abonnement RSS
Outils CGT Playliste Mentions légales
Défouloir Massacre SPIP
Espace privé
2438084 visiteurs depuis le 01/11/2004
Dernier article publié le vendredi 10 novembre 2017
Dernière brève publiée le mercredi 1er février 2017
Contacter votre
Contacter le
Site mieux vu avec FIREFOX
Sanofi (Rhône) : un salarié décédé après une tentative de suicide au cyanure

L'actualité en 2542 brèves

brève précédente    brève suivante

Sanofi (Rhône) : un salarié décédé après une tentative de suicide au cyanure


Mardi 29 janvier, un salarié du géant pharmaceutique Sanofi d’une quarantaine d’année est mort. Il avalait avalé une cuillère de cyanure, dans le laboratoire où il travaillait, à Neuville-sur-Saône, le 10 janvier dernier.

Il avait donné l’alerte à son entourage professionnel, aussitôt son geste accompli, avant de s’affaisser. Il avait été transporté à l’hôpital de la Croix Rousse à Lyon où il se trouvait depuis dans un état critique, pris en charge par le service de soins intensifs.

Si les raisons de son geste ne sont pas encore connues (l’enquête a été confiée à la gendarmerie), "le contexte social de l’entreprise fragilise les salariés", soulignent les syndicats.

Le site Sanofi de Neuville-sur-Saône est en effet en pleine reconversion. Il doit évoluer vers la fabrication de vaccins. L’activité chimie doit cesser le 31 décembre 2013. Le technicien qui a mis fin à ses jours était directement concerné par les reclassements.

Selon l’intersyndicale de Sanofi, plus de 2000 postes en France pourraient être touchés par des mesures de départs volontaires, de mobilité et de suppressions de postes dans la recherche, les fonctions supports et la production de vaccins.


Brève mise en ligne le 1er février 2013