"Si tu ne partages pas la lutte,
 tu partageras la défaite" (Bertolt Brecht)
Le site de la Section Syndicale CGT de l'Adapei Papillons Blancs d'Alsace
Quoi de neuf chez nous?

Plan du site Archives du site Abonnement RSS
Outils CGT Playliste Mentions légales
Défouloir Massacre SPIP
Espace privé
2412270 visiteurs depuis le 01/11/2004
Dernier article publié le mercredi 4 octobre 2017
Dernière brève publiée le mercredi 1er février 2017
Contacter votre
Contacter le
Site mieux vu avec FIREFOX
Nantes : drame lié à la violence sociale, devant une agence de Pôle emploi

L'actualité en 2542 brèves

brève précédente    brève suivante

Nantes : drame lié à la violence sociale, devant une agence de Pôle emploi


Un chômeur de 42 ans s’est immolé par le feu, mercredi 12 février, devant une agence de Pôle emploi à Nantes. La veille, il avait envoyé un message au quotidien Presse Océan : "Je vais me brûler à Pôle emploi car j’ai travaillé 720 heures et la loi c’est 610 heures et le Pôle emploi a refusé mon dossier. Merci. Au revoir."

Le Comité national CGT des privés d’emploi a aussitôt réagi, en dénonçant avec fermeté "l’inhumanité avec laquelle les chômeurs sont traités les poussant comme aujourd’hui à mourir de pauvreté sous couvert de l’application d’une règle qui ne sert qu’à sanctionner, fliquer et humilier les chômeurs."

Selon le syndicat, Pôle emploi ne peut pas se dédouaner de ses responsabilités dans cette affaire. "Ce geste, d’une violence indescriptible, n’est que la répercussion des règles mises en place par l’institution qui aujourd’hui n’est plus en phase avec les situations sociales", a-t-il précisé.

La CGT Pôle emploi a immédiatement demandé la mise en place d’un CHSCT "afin de faire toute la lumière sur cette affaire".

Le Comité national CGT des privés d’emploi a appelé tous les chômeurs à se mobiliser le 12 mars prochain devant les agences Pôle emploi.


Brève mise en ligne le 14 février 2013