"Si tu ne partages pas la lutte,
 tu partageras la défaite" (Bertolt Brecht)
Le site de la Section Syndicale CGT de l'Adapei Papillons Blancs d'Alsace
Quoi de neuf chez nous?

    Voeux 2018

    La section syndicale CGT de l’Adapei-Papillons Blancs d’Alsace vous présente ses meilleurs vœux de Liberté, d’Égalité, de Solidarité, de Justice et de Paix…

    Négociations Annuelles Obligatoires 2017

    Vous trouverez ci-dessous les revendications qui ont été défendues par les Organisations Syndicales CFE/CGC, CGT et FO lors de la réunion des Négociations Annuelles Obligatoires du mardi 17 octobre 2017. Ces revendications ont l’adhésion des représentants (...)

Plan du site Archives du site Abonnement RSS
Outils CGT Playliste Mentions légales
Défouloir Massacre SPIP
Espace privé
2465089 visiteurs depuis le 01/11/2004
Dernier article publié le jeudi 4 janvier 2018
Dernière brève publiée le mercredi 1er février 2017
Contacter votre
Contacter le
Site mieux vu avec FIREFOX
Bernard Thibault sur la lettre du PDG de Titan : "une insulte aux ouvriers français et à la démocratie"

L'actualité en 2542 brèves

brève précédente    brève suivante

Bernard Thibault sur la lettre du PDG de Titan : "une insulte aux ouvriers français et à la démocratie"


La lettre du PDG de Titan international envoyée au ministre du Redressement industriel mettant en cause les ouvriers français est "une insulte non seulement aux ouvriers" mais à "la démocratie" a estimé le secrétaire général de la CGT interrogé sur RTL ce 20 février. "Cette correspondance est stupéfiante, c’est une insulte à l’égard des ouvriers mais pas seulement. Elle est représentative de l’état d’esprit de ces dirigeants des multinationales qui insultent la démocratie".

"Peu importe ce que l’on peut penser du ministre du Redressement productif, on ne peut pas admettre que ce genre d’individus se comporte et s’exprime à l’égard d’un ministre de la République en ces termes", a-t-il ajouté.

Selon Bernard Thibault, "c’est dire à quel point ces firmes internationales se fichent comme de l’an quarante aussi bien des citoyens, des salariés, que de la démocratie".

"S’il y avait encore des gens naïfs à l’égard de l’attitude de ces dirigeants de multinationales, on a là la confirmation par l’écrit de ce qu’ils pensent au fond d’eux-mêmes", a insisté le secrétaire général de la CGT.

Sur place à l’usine GoodYear d’Amiens les salariés ont reçu cette information comme une gifle. Le représentant de la CGT, majoritaire avec 80% des voix à l’usine Goodyear d’Amiens-Nord, Mickaël Wamen, a dénoncé une "insulte totale", jugeant Maurice M. Taylor proche de l’"asile psychiatrique".

Cliquez ici pour entendre l’interview de Bernard Thibault le 20/02/13 sur RTL


Brève mise en ligne le 20 février 2013