"Si tu ne partages pas la lutte,
 tu partageras la défaite" (Bertolt Brecht)
Le site de la Section Syndicale CGT de l'Adapei Papillons Blancs d'Alsace
Quoi de neuf chez nous?

    Négociations Annuelles Obligatoires 2017

    Vous trouverez ci-dessous les revendications qui ont été défendues par les Organisations Syndicales CFE/CGC, CGT et FO lors de la réunion des Négociations Annuelles Obligatoires du mardi 17 octobre 2017. Ces revendications ont l’adhésion des représentants (...)

    Négociation sur l’harmonisation des statuts : DANGER !

    Nous avons appris que l’employeur a supprimé unilatéralement 6 jours de Congés Trimestriels à certainEs salariéEs. Les Organisations Syndicales CFDT, CFE/CGC, CGT et FO appellent l’ensemble des salariéEs à faire preuve de la plus grande vigilance et à nous signaler toutes (...)

Plan du site Archives du site Abonnement RSS
Outils CGT Playliste Mentions légales
Défouloir Massacre SPIP
Espace privé
2438978 visiteurs depuis le 01/11/2004
Dernier article publié le vendredi 10 novembre 2017
Dernière brève publiée le mercredi 1er février 2017
Contacter votre
Contacter le
Site mieux vu avec FIREFOX
Travail décent : Samsung sur la sellette

L'actualité en 2542 brèves

brève précédente    brève suivante

Travail décent : Samsung sur la sellette


Indecosa-CGT, Peuples Solidaires et Sherpa ont déposé, le 26 février dernier, une plainte auprès du Parquet de Bobigny contre Samsung. Les trois organisations accusent le géant coréen de "pratique commerciale trompeuse". Elles estiment que le numéro un mondial des téléphones mobiles n’a pas respecté ses engagements éthiques, notamment en ce qui concerne le travail des enfants et sur les règles de sécurité au sein des usines de ses fournisseurs chinois.

Samsung assure, dans son code d’éthique, ne pas employer de personnes en dessous de l’âge légal. Or, les résultats des enquêtes de l’ONG China Labor Watch (CLW), n’en sont pas si persuadées : "dix enfants de moins de 16 ans ont été retrouvés en train de travailler" dans l’usine HEG, un fournisseur du groupe Samsung.

La plainte déposée constitue une première en France. En effet, Samsung est accusé d’induire le consommateur en erreur en alléguant respecter les droits des travailleurs dans ses usines et en en faisant un élément clé de sa communication. La plainte vise donc des "pratiques commerciales trompeuses".

L’association de consommateurs Indecosa-CGT, la CGT Schneider Electric et la fédération de la métallurgie FTM-CGT ont également porté plainte contre Schneider Electric SA, Schneider Industries SAS et Schneider Electric France SAS pour des motifs similaires. Les organisations syndicales estiment en effet que le groupe a externalisé son bilan carbone en délocalisant des activités en Asie du sud est (Malaisie, Indonésie, Singapour) et utilise une législation moins-disante au plan environnemental. De plus, les plaignants ont fait réaliser des enquêtes révélant l’usage de produits polluants interdits en Europe (et non dans ces pays) mettant en cause la santé des travailleurs.


Brève mise en ligne le 28 février 2013