"Si tu ne partages pas la lutte,
 tu partageras la défaite" (Bertolt Brecht)
Le site de la Section Syndicale CGT de l'Adapei Papillons Blancs d'Alsace
Quoi de neuf chez nous?

    Négociations Annuelles Obligatoires 2017

    Vous trouverez ci-dessous les revendications qui ont été défendues par les Organisations Syndicales CFE/CGC, CGT et FO lors de la réunion des Négociations Annuelles Obligatoires du mardi 17 octobre 2017. Ces revendications ont l’adhésion des représentants (...)

    Négociation sur l’harmonisation des statuts : DANGER !

    Nous avons appris que l’employeur a supprimé unilatéralement 6 jours de Congés Trimestriels à certainEs salariéEs. Les Organisations Syndicales CFDT, CFE/CGC, CGT et FO appellent l’ensemble des salariéEs à faire preuve de la plus grande vigilance et à nous signaler toutes (...)

Plan du site Archives du site Abonnement RSS
Outils CGT Playliste Mentions légales
Défouloir Massacre SPIP
Espace privé
2441572 visiteurs depuis le 01/11/2004
Dernier article publié le vendredi 10 novembre 2017
Dernière brève publiée le mercredi 1er février 2017
Contacter votre
Contacter le
Site mieux vu avec FIREFOX
Suicide d’un cadre de La Poste : ouverture d’une enquête

L'actualité en 2542 brèves

brève précédente    brève suivante

Suicide d’un cadre de La Poste : ouverture d’une enquête


Une enquête indépendante sur le récent suicide d’un cadre de La Poste va être diligentée à la demande des représentants du personnel du Comité d’hygiène, de sécurité et des conditions de travail (CHSCT) de l’entreprise. Ce cadre de 51 ans, ancien journaliste au Figaro, responsable de la publication interne du groupe, s’est donné la mort le 25 février.

Avant son geste, ce cadre qui travaillait au siège de l’entreprise, à Paris, était "en arrêt-maladie pour cause de burn-out depuis trois semaines", indique un administrateur CGT du groupe qui a dit tenir cette information de la famille du défunt. Le frère du cadre décédé a fait valoir dans une lettre au président de La Poste, Jean-Paul Bailly, dont l’AFP a eu connaissance, qu’il "était parfaitement heureux avec son épouse et sa fille" affirmant aussi : "En aucun cas sa vie personnelle n’a été la source de son geste si malheureux".


Brève mise en ligne le 11 mars 2013