"Si tu ne partages pas la lutte,
 tu partageras la défaite" (Bertolt Brecht)
Le site de la Section Syndicale CGT de l'Adapei Papillons Blancs d'Alsace
Quoi de neuf chez nous?

    Négociations Annuelles Obligatoires 2017

    Vous trouverez ci-dessous les revendications qui ont été défendues par les Organisations Syndicales CFE/CGC, CGT et FO lors de la réunion des Négociations Annuelles Obligatoires du mardi 17 octobre 2017. Ces revendications ont l’adhésion des représentants (...)

    Négociation sur l’harmonisation des statuts : DANGER !

    Nous avons appris que l’employeur a supprimé unilatéralement 6 jours de Congés Trimestriels à certainEs salariéEs. Les Organisations Syndicales CFDT, CFE/CGC, CGT et FO appellent l’ensemble des salariéEs à faire preuve de la plus grande vigilance et à nous signaler toutes (...)

Plan du site Archives du site Abonnement RSS
Outils CGT Playliste Mentions légales
Défouloir Massacre SPIP
Espace privé
2439879 visiteurs depuis le 01/11/2004
Dernier article publié le vendredi 10 novembre 2017
Dernière brève publiée le mercredi 1er février 2017
Contacter votre
Contacter le
Site mieux vu avec FIREFOX
Musée du Louvre : le ras le bol des agents

L'actualité en 2542 brèves

brève précédente    brève suivante

Musée du Louvre : le ras le bol des agents


Le musée du Louvre était fermé mercredi 10 avril dernier, ses agents refusant de travailler pour protester contre la recrudescence des pickpockets qui sévissent dans le plus grand musée du monde.

Le musée du Louvre a rarement été fermé par un mouvement de protestation sociale. Le dernier, contre des suppressions d’emplois, avait duré plusieurs jours et remonte à décembre 2009.

L’arrêt de travail spontané des agents, qui ont exercé leur droit de retrait, fait suite à un "ras-le-bol". Alors qu’ils surveillent les œuvres d’art et le public, ils "sont de plus en plus victimes d’agressions, crachats, menaces, coups et insultes de la part de voleurs en bandes, souvent mineurs, qui dérobent les visiteurs et que rien n’arrête", dénoncent les syndicats (CGT, FO, SUD).

Après une assemblée générale, et une rencontre de l’intersyndicale avec la direction du musée, une centaine d’agents se sont rassemblés devant le ministère de la Culture, leur ministère de tutelle, où une délégation a été reçue à son tour. Suite à cette dernière rencontre, le ministère a annoncé que la ministre de la Culture Aurélie Filippetti allait contacter immédiatement son homologue de l’Intérieur, Manuel Valls "afin de mettre en place un dispositif de sécurité adapté à cette situation inacceptable et des moyens policiers supplémentaires à l’extérieur du musée".


Brève mise en ligne le 11 avril 2013