"Si tu ne partages pas la lutte,
 tu partageras la défaite" (Bertolt Brecht)
Le site de la Section Syndicale CGT de l'Adapei Papillons Blancs d'Alsace
Quoi de neuf chez nous?

    Voeux 2018

    La section syndicale CGT de l’Adapei-Papillons Blancs d’Alsace vous présente ses meilleurs vœux de Liberté, d’Égalité, de Solidarité, de Justice et de Paix…

    Négociations Annuelles Obligatoires 2017

    Vous trouverez ci-dessous les revendications qui ont été défendues par les Organisations Syndicales CFE/CGC, CGT et FO lors de la réunion des Négociations Annuelles Obligatoires du mardi 17 octobre 2017. Ces revendications ont l’adhésion des représentants (...)

Plan du site Archives du site Abonnement RSS
Outils CGT Playliste Mentions légales
Défouloir Massacre SPIP
Espace privé
2489026 visiteurs depuis le 01/11/2004
Dernier article publié le lundi 5 février 2018
Dernière brève publiée le mercredi 1er février 2017
Contacter votre
Contacter le
Site mieux vu avec FIREFOX
Fonds Monétaire International : en guerre contre les droits des salariés

L'actualité en 2542 brèves

brève précédente    brève suivante

Fonds Monétaire International : en guerre contre les droits des salariés


Sharan Burrow, la secrétaire générale de la Confédération syndicale internationale (à laquelle est affiliée la CGT) a déclaré à l’AFP qu’elle ne constatait "aucun changement fondamental dans les politiques menées" depuis la reconnaissance par le Fond monétaire international du fait que les plans d’austérité devaient être ralentis en Europe.

Ces derniers mois, le Fonds monétaire international (FMI) a reconnu avoir sous-estimé l’impact de l’austérité sur la croissance dans la zone euro et a plaidé pour accorder plus de souplesse à certains pays placés sous assistance financière internationale.

"Les mêmes politiques sont toujours menées par les responsables du FMI dans les pays en crise", assure la secrétaire général de la CSI.

"Il y a des appels pour l’emploi mais sans les politiques qui pourraient conduire à la croissance et à des emplois", a ajouté la dirigeante syndicale qui accuse le FMI et l’Union de mener une "guerre contre les droits de salariés" en exigeant dans les pays renfloués par la troïka des coupes dans les salaires et des remises en cause des procédures de négociation collective.

"Ils se sont attaqués aux mécanismes de distribution, tels que la protection sociale, qui auraient en fait permis (…) de promouvoir une croissance durable" en préservant la demande, estime Sharan Burrow.


Brève mise en ligne le 19 avril 2013