"Si tu ne partages pas la lutte,
 tu partageras la défaite" (Bertolt Brecht)
Le site de la Section Syndicale CGT de l'Adapei Papillons Blancs d'Alsace
Quoi de neuf chez nous?

    Négociations Annuelles Obligatoires 2017

    Vous trouverez ci-dessous les revendications qui ont été défendues par les Organisations Syndicales CFE/CGC, CGT et FO lors de la réunion des Négociations Annuelles Obligatoires du mardi 17 octobre 2017. Ces revendications ont l’adhésion des représentants (...)

    Négociation sur l’harmonisation des statuts : DANGER !

    Nous avons appris que l’employeur a supprimé unilatéralement 6 jours de Congés Trimestriels à certainEs salariéEs. Les Organisations Syndicales CFDT, CFE/CGC, CGT et FO appellent l’ensemble des salariéEs à faire preuve de la plus grande vigilance et à nous signaler toutes (...)

Plan du site Archives du site Abonnement RSS
Outils CGT Playliste Mentions légales
Défouloir Massacre SPIP
Espace privé
2441750 visiteurs depuis le 01/11/2004
Dernier article publié le vendredi 10 novembre 2017
Dernière brève publiée le mercredi 1er février 2017
Contacter votre
Contacter le
Site mieux vu avec FIREFOX
Métallurgie allemande : les métallos battent le fer pour des augmentations de salaires

L'actualité en 2542 brèves

brève précédente    brève suivante

Métallurgie allemande : les métallos battent le fer pour des augmentations de salaires


Ceux qui dans notre pays prennent souvent en exemple le modèle allemand, notamment pour louer un dialogue social prétendument pacifié devrait tourner 7 fois la langue dans leur bouche. Car après une grève "d’avertissement" qui a cloué au sol la Lufthansa en début de semaine et qui a débouché sur un accord salarial, voici que 50000 métallos ont débrayé jeudi 2 mai à l’appel d’IG Mettal pour les salaires.

"Issus de plus de 100 entreprises, il ont pris part aux premières actions et grèves d’avertissement", a déclaré le syndicat dans un communiqué. IG Metall réclame 5,5% de hausse cette année pour les 3,7 millions de salariés de la métallurgie, (automobile, électroménager, électronique…) .

Plusieurs séries de négociations ont déjà eu lieu avec la fédération patronale Gesamtmetall. L’organisation, qui commence toujours les discussions sans proposition chiffrée, a fini par mettre sur la table lundi une offre de hausse des salaires de 2,3% sur 11 mois à compter du 1er juillet, rejetée par IG Metall qui a appelé à ces débrayages.


Brève mise en ligne le 3 mai 2013