"Si tu ne partages pas la lutte,
 tu partageras la défaite" (Bertolt Brecht)
Le site de la Section Syndicale CGT de l'Adapei Papillons Blancs d'Alsace
Quoi de neuf chez nous?

    Négociations Annuelles Obligatoires 2017

    Vous trouverez ci-dessous les revendications qui ont été défendues par les Organisations Syndicales CFE/CGC, CGT et FO lors de la réunion des Négociations Annuelles Obligatoires du mardi 17 octobre 2017. Ces revendications ont l’adhésion des représentants (...)

    Négociation sur l’harmonisation des statuts : DANGER !

    Nous avons appris que l’employeur a supprimé unilatéralement 6 jours de Congés Trimestriels à certainEs salariéEs. Les Organisations Syndicales CFDT, CFE/CGC, CGT et FO appellent l’ensemble des salariéEs à faire preuve de la plus grande vigilance et à nous signaler toutes (...)

Plan du site Archives du site Abonnement RSS
Outils CGT Playliste Mentions légales
Défouloir Massacre SPIP
Espace privé
2442071 visiteurs depuis le 01/11/2004
Dernier article publié le vendredi 10 novembre 2017
Dernière brève publiée le mercredi 1er février 2017
Contacter votre
Contacter le
Site mieux vu avec FIREFOX
Moscovici a reçu les syndicats des Finances : à Bercy, pas de changement de cap

L'actualité en 2542 brèves

brève précédente    brève suivante

Moscovici a reçu les syndicats des Finances : à Bercy, pas de changement de cap


Les fédérations des finances CGT, Solidaires, FO, CFDT, CFTC/UNSA ont été reçues ce jeudi 30 mai par le ministre de l’économie. La CGT en est ressortie déçue, estimant que "la situation sociale et économique nécessite de rompre avec les politiques d’austérité mises en œuvres : plus que jamais, un changement de cap est nécessaire."

La CGT Finances confortant la lettre ouverte du secrétaire général de la CGT au Président de la République, a défendu un changement de cap. Elle a particulièrement insisté sur la pertinence des missions des administrations de Bercy, tout comme celles des établissements du secteur économique et financier : Banque de France, Caisse des dépôts, Oséo, AFD… Elle a prôné "la mise en œuvre d’une profonde réforme fiscale et une réorientation des politiques économiques et monétaires au service des peuples", insistant notamment pour que la Banque Publique d’Investissement soit mieux dotée financièrement et soit le premier étage d’un pôle financier public.

Concernant la lutte contre la fraude, la sécurité sanitaire et alimentaire, le contrôle économique la CGT Finances déplore que le ministre fasse le choix "de fragiliser encore plus les services en continuant à supprimer des milliers d’emplois à Bercy." Pierre Moscovici a notamment réaffirmé sa volonté de poursuivre les politiques de redressement des comptes publics et fera en sorte que les ministères économiques et financiers soient exemplaires. Les emplois qui y seront supprimés financeront les créations d’emplois dans les ministères prioritaires (Justice, Intérieur, Education). Mais la CGT ne l’entend pas ainsi et a demandé la création d’emplois nécessaires à l’exercice plein et entier de toutes les missions.

"Seules bonnes nouvelles", concède la fédération CGT, "la direction générale de la concurrence et la consommation sera préservée, des efforts seront engagés pour reconduire les budgets d’action sociale et santé au travail, les promotions internes de la catégorie C devraient être stabilisées."


Brève mise en ligne le 30 mai 2013