"Si tu ne partages pas la lutte,
 tu partageras la défaite" (Bertolt Brecht)
Le site de la Section Syndicale CGT de l'Adapei Papillons Blancs d'Alsace
Quoi de neuf chez nous?

Plan du site Archives du site Abonnement RSS
Outils CGT Playliste Mentions légales
Défouloir Massacre SPIP
Espace privé
2412369 visiteurs depuis le 01/11/2004
Dernier article publié le mercredi 4 octobre 2017
Dernière brève publiée le mercredi 1er février 2017
Contacter votre
Contacter le
Site mieux vu avec FIREFOX
Technocentre de Guyancourt : la faute inexcusable de Renault reconnue dans un troisième suicide

L'actualité en 2542 brèves

brève précédente    brève suivante

Technocentre de Guyancourt : la faute inexcusable de Renault reconnue dans un troisième suicide


Après les décisions concernant deux suicides en 2011 et mai 2012, la justice a reconnu la "faute inexcusable" de Renault dans le suicide d’un technicien en 2007.

Le tribunal des affaires de sécurité sociale (Tass) de Versailles a condamné Renault à verser 50000€ à la veuve de Raymond D et 50000€ à son fils au titre des dommages et intérêts. Ce technicien de 38 ans avait mis fin à ses jours à son domicile le 16 février 2007 et son acte avait été reconnu en 2011 comme accident du travail par la justice.


Brève mise en ligne le 1er juillet 2013