"Si tu ne partages pas la lutte,
 tu partageras la défaite" (Bertolt Brecht)
Le site de la Section Syndicale CGT de l'Adapei Papillons Blancs d'Alsace
Quoi de neuf chez nous?

Plan du site Archives du site Abonnement RSS
Outils CGT Playliste Mentions légales
Défouloir Massacre SPIP
Espace privé
2406703 visiteurs depuis le 01/11/2004
Dernier article publié le mercredi 4 octobre 2017
Dernière brève publiée le mercredi 1er février 2017
Contacter votre
Contacter le
Site mieux vu avec FIREFOX
Sud Montage Échafaudage (Haute-Garonne) : salariés roumains en grève pour être payés

L'actualité en 2542 brèves

brève précédente    brève suivante

Sud Montage Échafaudage (Haute-Garonne) : salariés roumains en grève pour être payés


Appuyés par la CGT Construction-Bois-Ameublement, quatre salariés roumains de l’entreprise de Drémil-Lafage sont en grève depuis jeudi 18 juillet afin de se faire payer leurs salaires. Certains n’ont pas été payés depuis mai et leurs heures supplémentaires ne leur ont pas été versées.

Par ailleurs, les grévistes dénoncent le fait qu’ils sont logés par leur employeur contre paiement, "au black", de 780€ de loyer par mois. Et depuis qu’ils se sont mis en grève, l’eau leur a été coupée et on leur a intimé l’ordre de quitter les lieux. "Moi, j’ai été mis à pied et on m’a envoyé les gendarmes pour que je parte, parce que je réclamais simplement mes heures supplémentaires", explique Florin, l’un des salariés roumains au quotidien La Dépêche. Il ajoute :. "je peux prouver toutes ces heures, on travaillait parfois de 5 heures du matin à 23 heures avec des déplacements lointains dans la journée. On payait le gazole et les péages pour les camions, immatriculés en Espagne, plus assurés depuis mars et pas passés au contrôle technique depuis février mars".

Ce cas n’est pas isolé comme l’affirme le syndicat départemental CGT Construction-Bois-Ameublement "Ces pratiques patronales ont tendance à s’étendre massivement sur l’agglomération (…) le travail dissimulé est une gangrène. Les patrons doivent payer toutes les heures travaillées et les cotisations sociales dues".


Brève mise en ligne le 23 juillet 2013