"Si tu ne partages pas la lutte,
 tu partageras la défaite" (Bertolt Brecht)
Le site de la Section Syndicale CGT de l'Adapei Papillons Blancs d'Alsace
Quoi de neuf chez nous?

    Négociations Annuelles Obligatoires 2017

    Vous trouverez ci-dessous les revendications qui ont été défendues par les Organisations Syndicales CFE/CGC, CGT et FO lors de la réunion des Négociations Annuelles Obligatoires du mardi 17 octobre 2017. Ces revendications ont l’adhésion des représentants (...)

    Négociation sur l’harmonisation des statuts : DANGER !

    Nous avons appris que l’employeur a supprimé unilatéralement 6 jours de Congés Trimestriels à certainEs salariéEs. Les Organisations Syndicales CFDT, CFE/CGC, CGT et FO appellent l’ensemble des salariéEs à faire preuve de la plus grande vigilance et à nous signaler toutes (...)

Plan du site Archives du site Abonnement RSS
Outils CGT Playliste Mentions légales
Défouloir Massacre SPIP
Espace privé
2427888 visiteurs depuis le 01/11/2004
Dernier article publié le vendredi 10 novembre 2017
Dernière brève publiée le mercredi 1er février 2017
Contacter votre
Contacter le
Site mieux vu avec FIREFOX
Morey (Rosières Haute-Loire) : salaires, emploi au menu d’un conflit dur

L'actualité en 2542 brèves

brève précédente    brève suivante

Morey (Rosières Haute-Loire) : salaires, emploi au menu d’un conflit dur


Il aura fallu 8 jours de grève devant l’entreprise pour que la direction de l’usine Morey accepte enfin de s’assoir à la table des négociations pour discuter des revendication des 21 salariés en lutte pour leurs salaires et l’emploi.

Soutenus par la CGT de Haute-Loire, les grévistes revendiquent une augmentation de salaire de 5% pour tous, une prime mensuelle pour la pénibilité du travail de 50€, une prime de vacances de 150€ et des embauches.

Un délégué CGT de l’usine explique que "l’entreprise a eu des difficultés, ils ont baissé les effectifs en gardant le même nombre de machine. Nous voulons qu’ils reconnaissent notre travail et qu’ils payent en conséquence" L’entreprise est spécialisée dans la fabrication de profilés pour les clôtures, les portails, volets, fenêtres, la menuiserie PVC.

Au moment où nous publions cette dépêche la direction avait rejeté la revendication sur la prime de pénibilité de 50€. Elle proposerait 1% d’augmentation immédiatement et 1,5% supplémentaire en septembre si le bilan financier est bon. Idem pour la prime de vacances. Mais le conflit et les discussions ne sont pas terminés.

Avec la CGT, les grévistes organisent la solidarité financière pour tenir le coup dans ce conflit qui s’est installé dans la durée. ils organisent un concours de pétanque ce dimanche dont la recette les aidera à compenser leur manque de salaire.


Brève mise en ligne le 28 août 2013