"Si tu ne partages pas la lutte,
 tu partageras la défaite" (Bertolt Brecht)
Le site de la Section Syndicale CGT de l'Adapei Papillons Blancs d'Alsace
Quoi de neuf chez nous?

    Négociations Annuelles Obligatoires 2017

    Vous trouverez ci-dessous les revendications qui ont été défendues par les Organisations Syndicales CFE/CGC, CGT et FO lors de la réunion des Négociations Annuelles Obligatoires du mardi 17 octobre 2017. Ces revendications ont l’adhésion des représentants (...)

    Négociation sur l’harmonisation des statuts : DANGER !

    Nous avons appris que l’employeur a supprimé unilatéralement 6 jours de Congés Trimestriels à certainEs salariéEs. Les Organisations Syndicales CFDT, CFE/CGC, CGT et FO appellent l’ensemble des salariéEs à faire preuve de la plus grande vigilance et à nous signaler toutes (...)

Plan du site Archives du site Abonnement RSS
Outils CGT Playliste Mentions légales
Défouloir Massacre SPIP
Espace privé
2441997 visiteurs depuis le 01/11/2004
Dernier article publié le vendredi 10 novembre 2017
Dernière brève publiée le mercredi 1er février 2017
Contacter votre
Contacter le
Site mieux vu avec FIREFOX
Amiante : pour la reconnaissance du préjudice d’anxiété

L'actualité en 2542 brèves

brève précédente    brève suivante

Amiante : pour la reconnaissance du préjudice d’anxiété


Le Conseil de prud’hommes de Mont-de-Marsan examine ce jeudi 26 septembre la requête de 99 anciens agents ayant travaillé à la centrale ou à la mine d’Arjuzanx. Cette audience de conciliation vise à "obtenir la reconnaissance du préjudice d’anxiété d’amiante".

Depuis plus de 20 ans, les anciens salariés de l’ex-centrale EDF d’Arjuzanx agissent avec la CGT pour dénoncer les conditions d’exposition aux fibres d’amiante et autres produits cancérogènes auxquels ils ont été exposés pendant plus de trois décennies. Nombreux sont ceux qui aujourd’hui sont sérieusement préoccupés à la moindre alerte de santé, d’autres tout aussi inquiets refusent tout contrôle médical pour ne pas savoir. Tous subissent de sérieux préjudices d’anxiété et de bouleversement de leurs conditions d’existence.

À l’issue de l’audience, l’union locale de la CGT de la Haute-Lande appelle à un rassemblement de soutien et à manifester jusqu’à la préfecture où une délégation sera reçue.


Brève mise en ligne le 26 septembre 2013