"Si tu ne partages pas la lutte,
 tu partageras la défaite" (Bertolt Brecht)
Le site de la Section Syndicale CGT de l'Adapei Papillons Blancs d'Alsace
Quoi de neuf chez nous?

Plan du site Archives du site Abonnement RSS
Outils CGT Playliste Mentions légales
Défouloir Massacre SPIP
Espace privé
2406791 visiteurs depuis le 01/11/2004
Dernier article publié le mercredi 4 octobre 2017
Dernière brève publiée le mercredi 1er février 2017
Contacter votre
Contacter le
Site mieux vu avec FIREFOX
Kem one (Rhône) : "Aujourd’hui Kem One. Qui demain ?"

L'actualité en 2542 brèves

brève précédente    brève suivante

Kem one (Rhône) : "Aujourd’hui Kem One. Qui demain ?"


Les salariés du groupe chimique placé en redressement judiciaire marcheront jusqu’au tribunal de commerce de Lyon qui, ce jeudi 26 septembre, examinera les trois offres de reprise de la société placée en redressement judiciaire

"Aujourd’hui Kem One. Qui demain ?". La CGT, par le biais de l’Union des Syndicats des travailleurs des industries chimiques du Rhône, appelle à un rassemblement et à une grande manifestation de solidarité.

Trois offres seront examinées, dont deux émanant de fonds d’investissement, que sont Sun Partners et Opengate Capital. La troisième est portée par la CGT Kem One qui propose de créer un consortium d’actionnaires comprenant Total, Arkéma, Lyondell Basel et l’Etat via la Banque publique d’investissement.

Kem One, née en 2012 de la cession par Arkéma de son pôle vinylique, à un repreneur américain, n’a tenu que quelques mois avant d’être placée en redressement judiciaire. Le groupe emploie 1800 salariés en France dont 1300 sur les sites de Lyon, Saint-Fons et Balan dans l’Ain.


Brève mise en ligne le 26 septembre 2013