"Si tu ne partages pas la lutte,
 tu partageras la défaite" (Bertolt Brecht)
Le site de la Section Syndicale CGT de l'Adapei Papillons Blancs d'Alsace
Quoi de neuf chez nous?

    Négociations Annuelles Obligatoires 2017

    Vous trouverez ci-dessous les revendications qui ont été défendues par les Organisations Syndicales CFE/CGC, CGT et FO lors de la réunion des Négociations Annuelles Obligatoires du mardi 17 octobre 2017. Ces revendications ont l’adhésion des représentants (...)

    Négociation sur l’harmonisation des statuts : DANGER !

    Nous avons appris que l’employeur a supprimé unilatéralement 6 jours de Congés Trimestriels à certainEs salariéEs. Les Organisations Syndicales CFDT, CFE/CGC, CGT et FO appellent l’ensemble des salariéEs à faire preuve de la plus grande vigilance et à nous signaler toutes (...)

Plan du site Archives du site Abonnement RSS
Outils CGT Playliste Mentions légales
Défouloir Massacre SPIP
Espace privé
2439785 visiteurs depuis le 01/11/2004
Dernier article publié le vendredi 10 novembre 2017
Dernière brève publiée le mercredi 1er février 2017
Contacter votre
Contacter le
Site mieux vu avec FIREFOX
Hôpital gériatrique de Sainte-Périne de Paris : la CGT avait dénoncé de graves dysfonctionnements

L'actualité en 2542 brèves

brève précédente    brève suivante

Hôpital gériatrique de Sainte-Périne de Paris : la CGT avait dénoncé de graves dysfonctionnements


La révélation par le Parisien d’un drame survenu dans cet hôpital situé dans le XVIe arrondissement a suscité une réaction de la CGT de l’Assistance publique des hôpitaux de Paris qui interpellé l’assistance publique en commission technique paritaire d’établissement centrale il y a un peu plus d’une semaine au sujet de "dysfonctionnements extrêmements importants, sur la prise en charge des personnes âgées et les ratios de personnels dans un établissement où les patients sont souvent agités".

L’Union syndicale CGT de l’AP-HP affirme qu’il n’y a parfois "qu’une infirmière pour 70 patients" et dénonce "des économies au détriment de la sécurité". "C’est un drame qui aurait pu être évité", déplore la CGT .

Le quotidien affirme que "le corps sans vie de la patiente a été retrouvé ceinturé au pied du lit où elle dormait". La septuagénaire avait été "étranglée par la ceinture de contention qui devait la maintenir". Mais ce n’est pas le premier accident puisque en janvier dernier une nonagénaire était décédée dans le parc de l’établissement.


Brève mise en ligne le 17 octobre 2013