"Si tu ne partages pas la lutte,
 tu partageras la défaite" (Bertolt Brecht)
Le site de la Section Syndicale CGT de l'Adapei Papillons Blancs d'Alsace
Quoi de neuf chez nous?

Plan du site Archives du site Abonnement RSS
Outils CGT Playliste Mentions légales
Défouloir Massacre SPIP
Espace privé
2410500 visiteurs depuis le 01/11/2004
Dernier article publié le mercredi 4 octobre 2017
Dernière brève publiée le mercredi 1er février 2017
Contacter votre
Contacter le
Site mieux vu avec FIREFOX
7 et 14 décembre : les douaniers en lutte à la rencontre des consommateurs

L'actualité en 2542 brèves

brève précédente    brève suivante

7 et 14 décembre : les douaniers en lutte à la rencontre des consommateurs


Fortement mobilisés lors d’une manifestation jeudi 21 novembre à Paris sous les fenêtres de Bercy, les douaniers et leurs organisations syndicales entendent poursuivre puisqu’ils ont le sentiment que le ministère pratique en matière douanière la politique de la terre brûlée. Les 7 et 14 décembre, des initiatives se dérouleront devant les grandes surfaces pour informer les consommateurs des risques qu’ils courent avec cette politique qui remet en cause les missions essentielles et indispensables de la Douane.

Depuis un an maintenant, les douaniers se sont inscrit dans une bataille pour réhabiliter leurs missions et faire barrage aux suppressions d’emplois. Leurs effectifs étaient de 19000 en 2007. Aujourd’hui, ils sont à peine plus de 16500. "Mais pire encore, la Direction générale prévoit, à l’horizon 2018, la suppression de 1500 emplois de douaniers supplémentaires," dénonce la CGT Finances dans un communiqué La fédération explique que la Douane n’est plus une administration destinée à contrôler nos frontières. Au contraire, les missions des douaniers vont de la lutte contre la concurrence déloyale, les délocalisations, le dumping fiscal et social, les contrefaçons (et pas seulement de produits de luxe mais essentiellement de médicaments, de matériaux de construction, de pièce détachées automobile,…), les stupéfiants, les armes et explosifs, l’évasion de capitaux, les pollutions (notamment marines), les déchets dangereux, le trafic des êtres humains, le commerce illégal de la faune et de la flore…

C’est dire si nous avons besoin de douaniers pour assurer notre protection.

A l’issue du rassemblement de jeudi 21 novembre, une délégation a été reçue par le cabinet ministériel qui, selon la CGT Finances "a confirmé qu’ il n’y aurait aucun retour en arrière. Les contraintes budgétaires seront appliquées, brutalement !"

Considérant que cette réunion n’était "pas porteuse d’avenir," les douaniers, avec leurs organisations syndicales, ont donc décidé de poursuivre l’action sous ces nouvelles formes d’expression publique.


Brève mise en ligne le 25 novembre 2013