"Si tu ne partages pas la lutte,
 tu partageras la défaite" (Bertolt Brecht)
Le site de la Section Syndicale CGT de l'Adapei Papillons Blancs d'Alsace
Quoi de neuf chez nous?

Plan du site Archives du site Abonnement RSS
Outils CGT Playliste Mentions légales
Défouloir Massacre SPIP
Espace privé
2407387 visiteurs depuis le 01/11/2004
Dernier article publié le mercredi 4 octobre 2017
Dernière brève publiée le mercredi 1er février 2017
Contacter votre
Contacter le
Site mieux vu avec FIREFOX
Pacte de Responsabilité : les syndicats de fonctionnaires interpellent le Premier ministre

L'actualité en 2542 brèves

brève précédente    brève suivante

Pacte de Responsabilité : les syndicats de fonctionnaires interpellent le Premier ministre


Les organisations syndicales de fonctionnaires CGT, CFDT, CFTC, CGC, FAPT, FSU, Solidaires et UNSA ont interpellé Jean-Marc Ayrault venu présenter ses voeux aux agents de la fonction publique le 23 janvier à Metz. Les syndicats s’inquiètent notamment des annonces de François Hollande concernant le Pacte de responsabilité et du volet des 50 milliards de baisse de la dépense publique pour 2017.

Les syndicats soulignent que "des années de RGPP ont conduit à des suppressions massives d’emploi, à des restructurations de service, à dégrader les conditions de travail des agents, mais aussi la qualité des services. Cette nouvelle annonce ne peut que nous inquiéter car, à nouveau, un chiffre d’économies budgétaires à atteindre prend le pas sur la nécessité qu’il y a à redonner un rôle à notre Fonction publique pour faire face aux besoins de notre pays."

Les syndicats réaffirment notamment que "la Fonction publique est source de richesses." Ils se rappellent aux bons vœux du Premier ministre comme ils l’ont déjà fait unitairement ces mois dernier pour demander "d’ouvrir des négociations afin de mettre fin à quatre années de gel des salaires et revaloriser les salaires de tous les agents de la Fonction publique. A ce jour, nous n’avons toujours pas de réponse de votre part.

Vous comprendrez, concernant cette question essentielle du pouvoir d’achat, Monsieur le Premier ministre, que les orientations du Président de la République ne peuvent que renforcer notre préoccupation et notre mécontentement."


Brève mise en ligne le 24 janvier 2014