"Si tu ne partages pas la lutte,
 tu partageras la défaite" (Bertolt Brecht)
Le site de la Section Syndicale CGT de l'Adapei Papillons Blancs d'Alsace
Quoi de neuf chez nous?

Plan du site Archives du site Abonnement RSS
Outils CGT Playliste Mentions légales
Défouloir Massacre SPIP
Espace privé
2411236 visiteurs depuis le 01/11/2004
Dernier article publié le mercredi 4 octobre 2017
Dernière brève publiée le mercredi 1er février 2017
Contacter votre
Contacter le
Site mieux vu avec FIREFOX
Contre l’obscurantisme : 40000 manifestants en soutien aux Espagnol(e)s pour le droit à l’IVG

L'actualité en 2542 brèves

brève précédente    brève suivante

Contre l’obscurantisme : 40000 manifestants en soutien aux Espagnol(e)s pour le droit à l’IVG


Plusieurs dizaines de milliers de femmes et d’hommes ont manifesté samedi 1er février à Paris et dans plusieurs villes en régions pour défendre le droit à l’avortement en Espagne, en soutien à la manifestation d’ampleur organisée à Madrid par les organisations féministes et syndicales espagnoles baptisée "le train de la liberté". La CGT, cosignataire de l’appel à cette journée, était présente dans ces cortèges.

Le droit à l’IVG est certes totalement remis en cause en Espagne avec cette loi qui signe un retour à la période franquiste, mais il n’est en réalité pas garanti et effectif dans notre pays où nombre de médecins opposent la clause de conscience pour refuser de pratiquer des IVG.

Par ailleurs, ce droit conquis seulement en 1975 fait l’objet d’attaques constantes des milieux les plus réactionnaires dans notre pays où rien n’interdit de penser qu’un retour aux affaires de la droite « décomplexée » qui n’hésite pas à faire les poches de l’extrême droite lui serait fatal.

Dans l’appel cosigné par la CGT les organisations qui appelaient à ces manifestations appellent à "lutter pour une Europe où toutes les femmes pourraient disposer librement de leur corps sans contrainte étatique et religieuse, et qui intègre ces droits à la Charte européenne des droits fondamentaux."


Brève mise en ligne le 3 février 2014