"Si tu ne partages pas la lutte,
 tu partageras la défaite" (Bertolt Brecht)
Le site de la Section Syndicale CGT de l'Adapei Papillons Blancs d'Alsace
Quoi de neuf chez nous?

    Négociations Annuelles Obligatoires 2017

    Vous trouverez ci-dessous les revendications qui ont été défendues par les Organisations Syndicales CFE/CGC, CGT et FO lors de la réunion des Négociations Annuelles Obligatoires du mardi 17 octobre 2017. Ces revendications ont l’adhésion des représentants (...)

    Négociation sur l’harmonisation des statuts : DANGER !

    Nous avons appris que l’employeur a supprimé unilatéralement 6 jours de Congés Trimestriels à certainEs salariéEs. Les Organisations Syndicales CFDT, CFE/CGC, CGT et FO appellent l’ensemble des salariéEs à faire preuve de la plus grande vigilance et à nous signaler toutes (...)

Plan du site Archives du site Abonnement RSS
Outils CGT Playliste Mentions légales
Défouloir Massacre SPIP
Espace privé
2442448 visiteurs depuis le 01/11/2004
Dernier article publié le vendredi 10 novembre 2017
Dernière brève publiée le mercredi 1er février 2017
Contacter votre
Contacter le
Site mieux vu avec FIREFOX
Salaires, conditions de travail, management : ça braise chez Buffalo Grill

L'actualité en 2542 brèves

brève précédente    brève suivante

Salaires, conditions de travail, management : ça braise chez Buffalo Grill


Pas d’augmentation de salaire depuis 5 ans, des conditions de travail déplorables, la mise en place de la modulation du temps de travail et un management autoritaire, il n’en fallait pas plus pour mettre le feu aux poudres chez Buffalo Grill. Le conflit a donc logiquement et spontanément démarré le 31 mars dans le restaurant de Paris République et s’est immédiatement étendu à trois autres sites de la région parisienne. 200 salariés des restaurants Buffalo Blanche, République, Pereire, porte d’Orléans et Thiais ont cessé le travail.

Pour donner de la visibilité à ce conflit, pas moins d’une centaine de salariés se sont rassemblés pour un piquet de grève place de la République alternant discours et chansons devant des passants bien souvent solidaires. Les grévistes exigent des salaires qui leur permettent de vivre dignement, des conditions de travail décentes, des embauches en CDI, l’arrêt immédiat de la mise en place de la modulation du temps de travail.

Dans un communiqué du 1er avril, la fédération CGT du Commerce et des Services apporte son soutien aux les salariés en grève. Elle souligne que "dans le secteur des hôtels cafés restaurants qui est des tous premiers employeurs de France, les salaires et les conditions de travail sont souvent du même niveau, voire parfois pires que celles que connaissent les salariés de Buffalo Grill.

Pourtant, les patrons de cette branche professionnelle bénéficient de toutes les attentions des gouvernements qui se succèdent : baisse de la TVA à 5,5 % en 2009, maintien de ce même taux intermédiaire en 2014, exonérations massives de cotisations sociales sur les bas salaires…"


Brève mise en ligne le 3 avril 2014