"Si tu ne partages pas la lutte,
 tu partageras la défaite" (Bertolt Brecht)
Le site de la Section Syndicale CGT de l'Adapei Papillons Blancs d'Alsace
Quoi de neuf chez nous?

Plan du site Archives du site Abonnement RSS
Outils CGT Playliste Mentions légales
Défouloir Massacre SPIP
Espace privé
2407000 visiteurs depuis le 01/11/2004
Dernier article publié le mercredi 4 octobre 2017
Dernière brève publiée le mercredi 1er février 2017
Contacter votre
Contacter le
Site mieux vu avec FIREFOX
Grève chez Nutribio à Montauban : les CRS avant l’heure du laitier en réponse aux revendications

L'actualité en 2542 brèves

brève précédente    brève suivante

Grève chez Nutribio à Montauban : les CRS avant l’heure du laitier en réponse aux revendications


Les ouvriers de Nutribio, une usine agroalimentaire spécialisée dans la fabrication de lait infantile en poudre destiné à l’Asie étaient en grève avec leur syndicat CGT depuis dix jours pour réclamer une augmentation de salaire quand ils ont été délogés vendredi 4 avril à 2h30 du matin par une compagnie de CRS.

Ce lundi, c’est donc "contraints et forcés", que les salariés ont repris le travail sans avoir obtenu satisfaction. Ce mouvement fait suite à un accord salarial annuel signé le 30 mars entre la direction et les deux syndicats FO et CFTC acceptant 23€ d’augmentation, tandis que les grévistes et le syndicats CGT en réclament 30. Dimanche, les salariés se sont néanmoins retrouvés pour pour un "pique-nique de lutte" devant leur usine. La grève a été suivie sur le site de Montauban par 45 ouvriers sur 70. "On a ici des salariés pauvres qui gagnent 1200€ nets par mois, avec des conditions de travail à la production qui peuvent être très difficiles : du travail posté, en production dans un bâtiment où il peut faire 40 à 50 degrés, et une fréquence d’accidents du travail très élevée", explique Fabien Lemaire, délégué syndical central CGT de Nutribio.


Brève mise en ligne le 7 avril 2014