"Si tu ne partages pas la lutte,
 tu partageras la défaite" (Bertolt Brecht)
Le site de la Section Syndicale CGT de l'Adapei Papillons Blancs d'Alsace
Quoi de neuf chez nous?

Plan du site Archives du site Abonnement RSS
Outils CGT Playliste Mentions légales
Défouloir Massacre SPIP
Espace privé
2406733 visiteurs depuis le 01/11/2004
Dernier article publié le mercredi 4 octobre 2017
Dernière brève publiée le mercredi 1er février 2017
Contacter votre
Contacter le
Site mieux vu avec FIREFOX
1225 emplois sauvés sur 1759 : un avenir pour les salariés de Fagor Brandt

L'actualité en 2542 brèves

brève précédente    brève suivante

1225 emplois sauvés sur 1759 : un avenir pour les salariés de Fagor Brandt


"Même si on ne peut pas se satisfaire qu’il reste en Vendée 250 salariés sur le carreau, on s’est battus et ce fut une longue bataille", a déclaré à l’AFP Philippe Breger, délégué central CGT de Fagor Brandt après l’annonce de la validation de l’offre de reprise de Cevital et la préservation de 1225 postes sur 1759.

L’avenir de Fagor Brandt, en redressement judiciaire depuis novembre, s’est donc décidé hier 15 avril au tribunal de commerce de Nanterre qui a validé l’offre du conglomérat algérien Cevital qui débourse environ 200 millions d’€ pour acquérir les activités françaises, mais aussi polonaises et espagnoles du groupe Fagor.

Dans l’Hexagone, les usines de Vendôme (Loir-et-Cher) et d’Orléans, le siège de Rueil-Malmaison (Hauts-de-Seine) et les services après-vente de Cergy-Pontoise (Val-d’Oise) seront repris.

L’État, via le fonds de développement économique et social (FDES) apporte son concours financier via un investissement de 47,5 millions d’€ confirmé par le ministre de l’Économie et du Redressement productif.


Brève mise en ligne le 16 avril 2014