"Si tu ne partages pas la lutte,
 tu partageras la défaite" (Bertolt Brecht)
Le site de la Section Syndicale CGT de l'Adapei Papillons Blancs d'Alsace
Quoi de neuf chez nous?

    Négociations Annuelles Obligatoires 2017

    Vous trouverez ci-dessous les revendications qui ont été défendues par les Organisations Syndicales CFE/CGC, CGT et FO lors de la réunion des Négociations Annuelles Obligatoires du mardi 17 octobre 2017. Ces revendications ont l’adhésion des représentants (...)

    Négociation sur l’harmonisation des statuts : DANGER !

    Nous avons appris que l’employeur a supprimé unilatéralement 6 jours de Congés Trimestriels à certainEs salariéEs. Les Organisations Syndicales CFDT, CFE/CGC, CGT et FO appellent l’ensemble des salariéEs à faire preuve de la plus grande vigilance et à nous signaler toutes (...)

Plan du site Archives du site Abonnement RSS
Outils CGT Playliste Mentions légales
Défouloir Massacre SPIP
Espace privé
2443258 visiteurs depuis le 01/11/2004
Dernier article publié le vendredi 10 novembre 2017
Dernière brève publiée le mercredi 1er février 2017
Contacter votre
Contacter le
Site mieux vu avec FIREFOX
Éboueurs : forte mobilisation contre la pénibilité et l’insalubrité

L'actualité en 2542 brèves

brève précédente    brève suivante

Éboueurs : forte mobilisation contre la pénibilité et l’insalubrité


Vif succès de la journée nationale d’action des éboueurs, balayeurs, chauffeurs, agents de tri et de traitement des déchets, ce lundi 12 mai. 90% de grévistes chez Sita, 60% chez Urbaser, 40% chez Veolia. 80% de grévistes à Martigues, 65% dans l’agglomération de Niort, 60% à Nantes et dans le département des Landes ou encore 30% à Paris, où environ 300 éboueurs ont manifesté aux abords de la Tour Eiffel…

Les 35000 agents de ce secteur, du public et du privé étaient appelés par les fédérations CGT des Transport et des Services publics, à faire grève pour dénoncer notamment la pénibilité et l’insalubrité de leurs métiers- une récente étude a montré que les professionnels de la branche ont 5 ans et demi d’espérance de vie en moins que les cadres ou les administratifs-, et réclamer une remunicipalisation de la collecte et du traitement des déchets, une retraite anticipée, une réduction du temps de travail, une revalorisation salariale. Dans certains secteurs, des préavis de grève ont été reconduits ce mardi 13 mai, dont une reconduction d’une heure à Paris.

Une délégation syndicale a été reçue dans l’après-midi au ministère de la Fonction publique. "Nous avons exigé la tenue d’une table ronde sur l’ensemble de la filière, privé comme public et sans réponse rapide nous passerons à d’autres modes d’actions," a prévenu Sébastien Cravero, animateur de la filière CGT Collecte et traitement des déchets.

"Tout le monde s’accorde à dire que ces métiers sont pénibles et peu gratifiants, mais ils sont essentiels au bien-être de tous. Ces travailleurs sont là quotidiennement pour faire en sorte que les 372 kilos de déchets produits par an et par chaque habitant de notre pays soient ramassés, collectés et traités", rappelait la CGT dans son préavis de grève.

Le 15 mai, les agents seront dans les manifestations de la fonction publique, affirme Sébastien Cravero "pour le gel du pont d’indice que l’on subit aussi, et contre l’austérité qui nous est imposée."


Brève mise en ligne le 13 mai 2014