"Si tu ne partages pas la lutte,
 tu partageras la défaite" (Bertolt Brecht)
Le site de la Section Syndicale CGT de l'Adapei Papillons Blancs d'Alsace
Quoi de neuf chez nous?

    Négociations Annuelles Obligatoires 2017

    Vous trouverez ci-dessous les revendications qui ont été défendues par les Organisations Syndicales CFE/CGC, CGT et FO lors de la réunion des Négociations Annuelles Obligatoires du mardi 17 octobre 2017. Ces revendications ont l’adhésion des représentants (...)

    Négociation sur l’harmonisation des statuts : DANGER !

    Nous avons appris que l’employeur a supprimé unilatéralement 6 jours de Congés Trimestriels à certainEs salariéEs. Les Organisations Syndicales CFDT, CFE/CGC, CGT et FO appellent l’ensemble des salariéEs à faire preuve de la plus grande vigilance et à nous signaler toutes (...)

Plan du site Archives du site Abonnement RSS
Outils CGT Playliste Mentions légales
Défouloir Massacre SPIP
Espace privé
2439899 visiteurs depuis le 01/11/2004
Dernier article publié le vendredi 10 novembre 2017
Dernière brève publiée le mercredi 1er février 2017
Contacter votre
Contacter le
Site mieux vu avec FIREFOX
Versailles - Transports publics urbains : pas d’augmentation, pas de bus !

L'actualité en 2542 brèves

brève précédente    brève suivante

Versailles - Transports publics urbains : pas d’augmentation, pas de bus !


Depuis lundi 12 mai, 215 des 268 conducteurs de la société Phebus (Société versaillaise des transports publics urbains de voyageurs) sont en grève.

Le mouvement a commencé à l’issue des négociations annuelles obligatoires et porte essentiellement sur les salaires. Alors que la direction a proposé 0,8% d’augmentation, les grévistes en réclament 5%.

"Lors du versement de la participation aux bénéfices", précise un communiqué de presse CGT-FO-Unsa des fédérations de Transports, "les salariés ont perdu environ 600€".

Les négociations ont repris entre la direction et les grévistes. Mais elles ont tourné court. En préalable, la direction a en effet demandé aux grévistes de débloquer le dépôt pour pouvoir instaurer le service minimum. Refus catégorique des salariés : "Si on accepte ça, on est mort, a affirmé à la presse locale Franck Delval, délégué CGT. Nous voulons d’abord qu’ils nous proposent quelque chose."

Conclusion : six grévistes sont convoqués mardi 20 mai au Tribunal de grande instance de Versailles pour entrave.

Sanction injuste dirigée vers "les leaders du mouvement", selon Franck Delval. Sanction discriminante, estiment les trois fédérations de Transports CGT-FO et Unsa qui appellent à soutenir ces grévistes en défilant le même jour dans un cortège qui se rendra au Tribunal de grande instance de Versailles.


Brève mise en ligne le 19 mai 2014