"Si tu ne partages pas la lutte,
 tu partageras la défaite" (Bertolt Brecht)
Le site de la Section Syndicale CGT de l'Adapei Papillons Blancs d'Alsace
Quoi de neuf chez nous?

    Négociations Annuelles Obligatoires 2017

    Vous trouverez ci-dessous les revendications qui ont été défendues par les Organisations Syndicales CFE/CGC, CGT et FO lors de la réunion des Négociations Annuelles Obligatoires du mardi 17 octobre 2017. Ces revendications ont l’adhésion des représentants (...)

    Négociation sur l’harmonisation des statuts : DANGER !

    Nous avons appris que l’employeur a supprimé unilatéralement 6 jours de Congés Trimestriels à certainEs salariéEs. Les Organisations Syndicales CFDT, CFE/CGC, CGT et FO appellent l’ensemble des salariéEs à faire preuve de la plus grande vigilance et à nous signaler toutes (...)

Plan du site Archives du site Abonnement RSS
Outils CGT Playliste Mentions légales
Défouloir Massacre SPIP
Espace privé
2442492 visiteurs depuis le 01/11/2004
Dernier article publié le vendredi 10 novembre 2017
Dernière brève publiée le mercredi 1er février 2017
Contacter votre
Contacter le
Site mieux vu avec FIREFOX
Ascometal : une belle victoire pour les salariés

L'actualité en 2542 brèves

brève précédente    brève suivante

Ascometal : une belle victoire pour les salariés


Le tribunal de commerce de Nanterre a annoncé, ce jeudi 22 mai, que le projet de Frank Supplisson est retenu pour la reprise du groupe Ascometal. C’est l’offre qui avait reçu la préférence de la CGT et de la très grande majorité du personnel.

En effet, elle était la seule à proposer le maintien de tous les sites et de la quasi-totalité des emplois (97%), tout en étant accompagnée d’un vrai projet industriel s’appuyant sur le savoir-faire du personnel. Tel n’était pas le cas des offres concurrentes du brésilien Gerdau et des américains Anchorage et Apollo.

Ce jugement est un vrai succès pour l’ensemble des salariés sur tous les sites concernés. Pour la Fédération CGT de la Métallurgie et pour la CGT d’Ascometal, "Il s’agit d’une première étape victorieuse dans un long processus de lutte et de solidarité." D’abord, face l’ancien propriétaire, le fonds d’investissements Apollo qui, au nom des actionnaires, a pillé l’entreprise de ses richesses, limité les investissements et tenté de casser les acquis sociaux du personnel. Ensuite, dans le long processus de reprise, en imposant prioritairement aux différents repreneurs des critères industriels et sociaux comme garantie de survie de l’entreprise.

Durant des mois, les militants et les syndiqués CGT, avec les salariés, ont toujours mis en avant des propositions concrètes grâce à leur parfaite connaissance de l’outil de travail et des besoins de la filière. C’est ce qu’ils vont continuer de faire à présent, pour que tous les engagements soient tenus et que la société, devenue Asco Industries, puisse se développer avec de nouveaux emplois à la clé.

Le dossier Ascometal est la démonstration que la mobilisation et la détermination des salariés sont des éléments essentiels à tout combat victorieux. L’audience de la CGT, 54% dans le groupe, et le nombre important de ses syndiqués sont également à retenir dans cette issue favorable. Une CGT porteuse de propositions industrielles et sociales crédibles et efficaces.

À un moment où l’avenir industriel de notre pays fait l’objet de nombreux débats et d’interrogations au travers de quelques entreprises symboliques comme Alstom, l’exemple d’Ascometal trace le chemin à suivre face à ceux dont le seul objectif est le niveau des dividendes versé aux actionnaires en fin d’année.


Brève mise en ligne le 22 mai 2014