"Si tu ne partages pas la lutte,
 tu partageras la défaite" (Bertolt Brecht)
Le site de la Section Syndicale CGT de l'Adapei Papillons Blancs d'Alsace
Quoi de neuf chez nous?

    Négociations Annuelles Obligatoires 2017

    Vous trouverez ci-dessous les revendications qui ont été défendues par les Organisations Syndicales CFE/CGC, CGT et FO lors de la réunion des Négociations Annuelles Obligatoires du mardi 17 octobre 2017. Ces revendications ont l’adhésion des représentants (...)

    Négociation sur l’harmonisation des statuts : DANGER !

    Nous avons appris que l’employeur a supprimé unilatéralement 6 jours de Congés Trimestriels à certainEs salariéEs. Les Organisations Syndicales CFDT, CFE/CGC, CGT et FO appellent l’ensemble des salariéEs à faire preuve de la plus grande vigilance et à nous signaler toutes (...)

Plan du site Archives du site Abonnement RSS
Outils CGT Playliste Mentions légales
Défouloir Massacre SPIP
Espace privé
2438896 visiteurs depuis le 01/11/2004
Dernier article publié le vendredi 10 novembre 2017
Dernière brève publiée le mercredi 1er février 2017
Contacter votre
Contacter le
Site mieux vu avec FIREFOX
Discriminations : une journée pour les libertés syndicales

L'actualité en 2542 brèves

brève précédente    brève suivante

Discriminations : une journée pour les libertés syndicales


Une journée intersyndicale d’action contre la répression syndicale est organisée, ce mardi 17 juin, devant le conseil des prud’hommes de Montauban en Midi-Pyrénées. Y comparaissent sept salariés de l’entreprise Nutribio, attaqués pour leur action militante.

Le 19 mai dernier, trois délégués syndicaux centraux (CGT, FO et Sud) de l’Association nationale de recherches et d’actions solidaires (Anras) étaient également mis en examen pour "propos injurieux et outrageants" tenus dans un tract intersyndical contre l’ex-directrice générale de l’association, durant un conflit social. C’est au tour du délégué syndical central CFE-CGC d’être placé sous statut de témoin assisté par la juge d’instruction, pour les mêmes motifs.

Ces militants encourent donc un procès en correctionnel et des sanctions pénales, alors qu’"ils n’étaient que dans l’exercice de leurs mandats d’élus et de responsables syndicaux", précisent la CGT, FO et Sud dans un communiqué daté du 13 juin dernier.

L’intersyndicale dénonce cette judiciarisation de l’action syndicale et l’atteinte aux droits et à la liberté d’expression. Elle appelle les salariés à se mobiliser et soutenir "les 7 de Nutribio" et à dénoncer la criminalisation dont sont victimes les militants de l’Anras.


Brève mise en ligne le 17 juin 2014