"Si tu ne partages pas la lutte,
 tu partageras la défaite" (Bertolt Brecht)
Le site de la Section Syndicale CGT de l'Adapei Papillons Blancs d'Alsace
Quoi de neuf chez nous?

Plan du site Archives du site Abonnement RSS
Outils CGT Playliste Mentions légales
Défouloir Massacre SPIP
Espace privé
2409368 visiteurs depuis le 01/11/2004
Dernier article publié le mercredi 4 octobre 2017
Dernière brève publiée le mercredi 1er février 2017
Contacter votre
Contacter le
Site mieux vu avec FIREFOX
Intermittents du Spectacle : mobilisation nationale le 1er octobre

L'actualité en 2542 brèves

brève précédente    brève suivante

Intermittents du Spectacle : mobilisation nationale le 1er octobre


La convention d’assurance-chômage entre en vigueur en deux temps : depuis le 1er juillet et à compter du 1er octobre. Celle-ci abaisse les droits de tous les demandeurs d’emploi : travailleurs précaires, intérimaires, intermittents du spectacle, salariés licenciés pénalisés sur leurs indemnités de départ ou obtenues aux prud’hommes.

La lutte a contraint le gouvernement à ouvrir une concertation pour une "refonte" des annexes 8 et 10 (salariés intermittents du spectacle) qui sera marquée par une séance de travail le 2 octobre prochains. Pendant ces négociations, la CGT spectacle continue de mobiliser afin de faire valoir ses propositions alternatives qui reposent sur les principes suivants :
- Assurer la pérennité, au sein de la solidarité interprofessionnelle, d’un régime spécifique d’assurance chômage pour les salariés intermittents du spectacle vivant, de l’audiovisuel, du cinéma et de l’édition phonographique ;
- Garantir le versement d’un revenu de remplacement - et non pas de complément - pour les périodes de chômage ;
- Rechercher, autant que possible, les conditions d’affiliation en fonction de la durée légale du temps de travail ;

- Garantir une indemnisation équivalente pour un salaire et un volume d’activité annuel égal et ce, quel que soit le mode de déclaration des activités salariées (heures, cachets ou forfaits journaliers) en fonction du SMIC, des plafonds de la Sécurité Sociale, des conventions collectives, des salaires versés et des heures travaillées.

La lutte continue aussi dans la rue pour une autre convention qui créé de véritables nouveaux droits nouveaux.

La CGT spectacle ainsi que l’USI CGT appellent ainsi à la grève l’ensemble des intermittents du spectacle le 1er octobre avec des rassemblements à Paris et en régions.

A Paris, une manifestation partira à 14H du ministère du travail - 127 Rue de Grenelle, 75007 Paris.

Interview de Denis Gravouil : Non à l’agrément d’un texte injuste - explications

Dossier : Actions sur tous les fronts contre l’accord Unedic

Propositions alternatives détaillées dans l’annexe


Brève mise en ligne le 26 septembre 2014