"Si tu ne partages pas la lutte,
 tu partageras la défaite" (Bertolt Brecht)
Le site de la Section Syndicale CGT de l'Adapei Papillons Blancs d'Alsace
Quoi de neuf chez nous?

    Négociations Annuelles Obligatoires 2017

    Vous trouverez ci-dessous les revendications qui ont été défendues par les Organisations Syndicales CFE/CGC, CGT et FO lors de la réunion des Négociations Annuelles Obligatoires du mardi 17 octobre 2017. Ces revendications ont l’adhésion des représentants (...)

    Négociation sur l’harmonisation des statuts : DANGER !

    Nous avons appris que l’employeur a supprimé unilatéralement 6 jours de Congés Trimestriels à certainEs salariéEs. Les Organisations Syndicales CFDT, CFE/CGC, CGT et FO appellent l’ensemble des salariéEs à faire preuve de la plus grande vigilance et à nous signaler toutes (...)

Plan du site Archives du site Abonnement RSS
Outils CGT Playliste Mentions légales
Défouloir Massacre SPIP
Espace privé
2442073 visiteurs depuis le 01/11/2004
Dernier article publié le vendredi 10 novembre 2017
Dernière brève publiée le mercredi 1er février 2017
Contacter votre
Contacter le
Site mieux vu avec FIREFOX
Mayotte : victoire pour les salariés du service de propreté de Koungou après trois mois de grève

L'actualité en 2542 brèves

brève précédente    brève suivante

Mayotte : victoire pour les salariés du service de propreté de Koungou après trois mois de grève


En grève depuis trois mois suite à leur transfert au syndicat intercommunal d’élimination et de valorisation des déchets de Mayotte (SIDEVAM 976), les fonctionnaires territoriaux responsables de la propreté urbaine de la commune de Koungou (Mayotte), ont obtenu, début décembre 2014, gain de cause sur toutes leurs revendications. La CGT est allée au contact des salariés avec la CGT de Mayotte (CGTMa) pour dénoncer l’illégalité de la décision de transfert et réclamer la réintégration des salariés dans leur fonction.

C’est par arrêté municipal et sans consultation des instances représentatives du personnel (IRP) que le maire de Koungou, qui est aussi le président du SIDEVAM 976, deuxième plus grande commune de Mayotte et qui possède son propre réseau de collecte des déchets, a décidé de ce transfert. Pour une telle décision, qui impacte l’exercice du service, la consultation des IRP est pourtant rendue obligatoire par la loi.

Suite au passage de Salim Nahouda, secrétaire général de la CGTMa, et de Matthieu Moriamez, conseiller confédéral CGT, au journal télévisé le mardi 2 décembre, le maire de Koungou a immédiatement pris contact avec S. Nahouda, qu’il a reçu dès le lendemain. Le maire a accédé à toutes les revendications des salariés. Il a donc annulé le processus de transfert du service de propreté de la commune et s’est engagé à tenir un comité technique pour présenter le projet aux salariés.


Brève mise en ligne le 12 décembre 2014