"Si tu ne partages pas la lutte,
 tu partageras la défaite" (Bertolt Brecht)
Le site de la Section Syndicale CGT de l'Adapei Papillons Blancs d'Alsace
Quoi de neuf chez nous?

Plan du site Archives du site Abonnement RSS
Outils CGT Playliste Mentions légales
Défouloir Massacre SPIP
Espace privé
2360252 visiteurs depuis le 01/11/2004
Dernier article publié le mardi 18 juillet 2017
Dernière brève publiée le mercredi 1er février 2017
Contacter votre
Contacter le
Site mieux vu avec FIREFOX
Transports routiers : le patronat pour un blocage du dialogue social ?

L'actualité en 2542 brèves

brève précédente    brève suivante

Transports routiers : le patronat pour un blocage du dialogue social ?


Après le refus des organisations patronales du secteur des transports routiers de répondre à la convocation du ministère du travail mardi soir, une nouvelle séance de négociation est prévue demain, jeudi 22 janvier 2015 à 8h30. L’intersyndicale CGT, FO, CFTC et SNATT CFE-CGC appelle donc à la reprise de la mobilisation et des blocages, jeudi matin à 5h au plus tard, voire à un durcissement des actions si les négociations n’évoluent pas.

"On n’acceptera pas que le patronat quitte les négociations tant qu’il n’y aura pas un accord sur la table" : Jérôme Vérité, secrétaire général de la CGT Transports

Mardi 20 janvier se tenait une réunion de négociation sur les salaires dans le secteur des transports routiers. La négociation n’ayant pu aboutir dans la journée, le ministère du travail convoque une nouvelle réunion à 23h00, le jour même, dans les locaux de la direction générale du travail (DGT).

En signe de bonne volonté et pour que les militants et les salariés, très investis dans le mouvement depuis dimanche soir, puissent se reposer, l’intersyndicale appelle alors à lever les barrages.

Coup de théâtre mardi soir : méprisant le dialogue social, les organisations syndicales de salariés et les ministères du travail et des transports, qui supervisent les négociations, le patronat ne se présente pas à la table des négociations.

L’intersyndicale CGT, FO, CFTC et SNATT CFE-CGC refuse alors de quitter les locaux du ministère et les militants passent la nuit sur place. Mercredi matin, les organisations syndicales de salariés annoncent qu’elles sont prêtes à continuer l’occupation.

Les ministères annoncent finalement qu’une nouvelle négociation va se tenir, jeudi 22 janvier à 8h30, et que les organisations patronales ont un nouveau mandat pour y participer.

- Voir la dépêche du 16 janvier 2015 sur l’annonce du mouvement et les revendications
- Voir le communiqué de la fédération nationale des syndicats de transports (FNST) CGT du 19 janvier 2015


Brève mise en ligne le 21 janvier 2015