"Si tu ne partages pas la lutte,
 tu partageras la défaite" (Bertolt Brecht)
Le site de la Section Syndicale CGT de l'Adapei Papillons Blancs d'Alsace
Quoi de neuf chez nous?

Plan du site Archives du site Abonnement RSS
Outils CGT Playliste Mentions légales
Défouloir Massacre SPIP
Espace privé
2341559 visiteurs depuis le 01/11/2004
Dernier article publié le mardi 13 juin 2017
Dernière brève publiée le mercredi 1er février 2017
Contacter votre
Contacter le
Site mieux vu avec FIREFOX
Vie syndicale : Philippe Martinezà Marseille à la rencontre des militants en lutte

L'actualité en 2542 brèves

brève précédente    brève suivante

Vie syndicale : Philippe Martinezà Marseille à la rencontre des militants en lutte


Philippe Martinez, secrétaire général de la CGT, est allé au contact des syndicats marseillais et de la région, ce jeudi 26 février 2015. Ces rencontres ont été l’occasion d’apporter le soutien de la confédération, d’examiner chaque situation, d’échanger sur les processus de lutte et les convergences entre les secteurs public et privé, et aussi d’aborder la question des perspectives économiques et sociales.

Cette journée particulièrement dense a commencé par la rencontre, à la Bourse du travail du Marseille, de nombreux militants en lutte : Fralib, Les Grands Moulins Maurel, Kem one, centrale thermique de Gardanne, caisses d’allocations familiales (CAF), caisses primaires d’assurance maladie (CPAM), grand conseil de la mutualité (GCM), assistance publique hôpitaux de Marseille (APHM), Ascometal, Ineo, etc.

Sur le port de Marseille, Philippe Martinez a tout d’abord rencontré les militants du raffinage et les sous-traitants pour évoquer l’avenir de la raffinerie Total de La Mède, menacée de fermeture, ainsi que de la pétrochimie autour de l’étang de Berre, et pour tracer quelques perspectives de propositions CGT.

Dans un second temps, il a été question de la SNCM, des dockers et des portuaires, de la réparation navale et des douaniers. En présence du comité régional CGT, les militants ont échangé sur l’avenir de la SNCM et, plus largement, du port. Là aussi il a été question de luttes, d’interventions coordonnées et de perspectives économiques et d’emploi.

Le secrétaire général de la CGT a ensuite donné une conférence de presse au siège des dockers avant de rencontrer, à l’aéroport, les militants d’Air France.

Voir le dossier "Deux mille rencontres au plus près des syndiqués"

Voir la dépêche du 13 février 2015 "SNCM - Un enjeu républicain"


Brève mise en ligne le 27 février 2015