"Si tu ne partages pas la lutte,
 tu partageras la défaite" (Bertolt Brecht)
Le site de la Section Syndicale CGT de l'Adapei Papillons Blancs d'Alsace
Quoi de neuf chez nous?

    Négociations Annuelles Obligatoires 2017

    Vous trouverez ci-dessous les revendications qui ont été défendues par les Organisations Syndicales CFE/CGC, CGT et FO lors de la réunion des Négociations Annuelles Obligatoires du mardi 17 octobre 2017. Ces revendications ont l’adhésion des représentants (...)

    Négociation sur l’harmonisation des statuts : DANGER !

    Nous avons appris que l’employeur a supprimé unilatéralement 6 jours de Congés Trimestriels à certainEs salariéEs. Les Organisations Syndicales CFDT, CFE/CGC, CGT et FO appellent l’ensemble des salariéEs à faire preuve de la plus grande vigilance et à nous signaler toutes (...)

Plan du site Archives du site Abonnement RSS
Outils CGT Playliste Mentions légales
Défouloir Massacre SPIP
Espace privé
2442327 visiteurs depuis le 01/11/2004
Dernier article publié le vendredi 10 novembre 2017
Dernière brève publiée le mercredi 1er février 2017
Contacter votre
Contacter le
Site mieux vu avec FIREFOX
Industries en Meurthe-et-Moselle : 190 salariés en lutte pour la sauvegarde de leur usine à Custines

L'actualité en 2542 brèves

brève précédente    brève suivante

Industries en Meurthe-et-Moselle : 190 salariés en lutte pour la sauvegarde de leur usine à Custines


Alors que le tribunal de commerce doit se prononcer lundi 13 avril sur l’avenir de la forge Manoir Industries de Custines, en Meurthe-et-Moselle (54), et qu’un comité d’entreprise exceptionnel se réunit ce jour, vendredi 10 avril 2015, à Paris, les salariés occupent leur usine depuis ce matin.

"Pour la CGT, il est inconcevable, alors que le principal client de l’usine relève de l’État, que ce gouvernement laisse les bras ballants se produire une nouvelle saignée dans l’emploi industriel en Meurthe-et-Moselle" : Union départementale CGT de Meurthe-et-Moselle

Ce sont 190 emplois qui pourraient disparaître si cette usine spécialisée dans la production de pièces métalliques pour l’industrie, le BTP et l’armement venait à fermer. La direction du groupe avait déclaré l’usine en cessation de paiement le 4 février 2015.

Dans un communiqué diffusé ce jour, l’union départementale CGT 54 exprime son soutien aux salariés de Manoir Industries et explique qu’ils sont déterminés à prolonger le blocage de l’usine si nécessaire.

Le groupe Manoir Industries, qui comporte 1600 salariés, est contrôlé depuis 2013 par le groupe Chinois Yantai Taihai, leader de l’industrie nucléaire en Chine. Il devait assurer les investissements nécessaires pour assurer la pérennité et le développement du groupe Manoir Industries.

Communiqué CGT 54


Brève mise en ligne le 10 avril 2015