"Si tu ne partages pas la lutte,
 tu partageras la défaite" (Bertolt Brecht)
Le site de la Section Syndicale CGT de l'Adapei Papillons Blancs d'Alsace
Quoi de neuf chez nous?

    Voeux 2018

    La section syndicale CGT de l’Adapei-Papillons Blancs d’Alsace vous présente ses meilleurs vœux de Liberté, d’Égalité, de Solidarité, de Justice et de Paix…

    Négociations Annuelles Obligatoires 2017

    Vous trouverez ci-dessous les revendications qui ont été défendues par les Organisations Syndicales CFE/CGC, CGT et FO lors de la réunion des Négociations Annuelles Obligatoires du mardi 17 octobre 2017. Ces revendications ont l’adhésion des représentants (...)

Plan du site Archives du site Abonnement RSS
Outils CGT Playliste Mentions légales
Défouloir Massacre SPIP
Espace privé
2487201 visiteurs depuis le 01/11/2004
Dernier article publié le lundi 5 février 2018
Dernière brève publiée le mercredi 1er février 2017
Contacter votre
Contacter le
Site mieux vu avec FIREFOX
Accord national de prévoyance et de santé en agriculture : "Notre signature s’appuie sur de réelles avancées sociales"

L'actualité en 2542 brèves

brève précédente    brève suivante

Accord national de prévoyance et de santé en agriculture : "Notre signature s’appuie sur de réelles avancées sociales"


Victoire pour la Fédération nationale agroalimentaire et forestière (Fnaf-CGT) qui vient d’annoncer par communiqué de presse, les acquis "arrachés au patronat agricole après plus de dix ans d’initiatives, de luttes diverses".

D’âpres négociations ont permis d’aboutir à un accord qui représente, selon la Fnaf, au niveau national, "l’un des plus importants en prévoyance et en santé".

Signé le 22 septembre dernier, l’avenant n° 4 de cet accord constitue le socle obligatoire en matière de santé et de prévoyance en agriculture qui concerne des centaines de milliers de salariés agricoles.

Il est basé sur une forte mutualisation, couvrant plus de la moitié des salariés de la production agricole, contre 20% auparavant.

La prise en charge de la cotisation pour moitié par l’employer et pour autre moitié par le salarié constitue également une avancée sociale, les salariés agricoles feront ainsi 35% d’économie sur leur cotisation précédente.


Brève mise en ligne le 29 septembre 2015